• FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    Au terme d'une campagne 2020 largement perturbée par la crise sanitaire, la scène du Rallycross scandinave donne lieu à quelques Lire la suite
  • Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Bien que positionné parmi les favoris pour le titre de champion de France Junior, Romain Masselin n’apparaît toujours pas parmi Lire la suite
  •  FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    Après avoir été contraints d'annuler leur épreuve l'an dernier, les organisateurs de Lohéac planchent sur différents scénarios qui leur permettraient Lire la suite
  • FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    Mercredi 3 mars  Le coup d'envoi du CEZ repoussé Alors que le championnat d'Europe Centrale - CEZ - devait théoriquement débuter à Lire la suite
  • Petter Solberg:

    Petter Solberg: "Il faut savoir suivre son instinct”

    Quatre ans après ses débuts aux commandes d’une Supercar dans les rangs du RallyX Nordic, Oliver Solberg a apporté la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

FIA World RX: Thomas Holmen mise sur l'électrique

holmenportraitholjes2019

Ancien pensionnaire du RX2 Series, le truculent pilote norvégien ambitionne un retour prochain sur la scène internationale. Et pour Thomas Holmen, le passage du thermique à l'électrique représente une opportunité sans guère d'égal.

Considéré comme l'une des valeurs montantes du RX2 Series fin 2017, Thomas Holmen n'est plus réapparu à ce niveau de la compétition depuis pareille date. Cette année, le norvégien s'est contenté de quelques piges en RallyX Nordic et s'était notamment mis en évidence en remportant la première manche du Supercar Lites disputée sur la piste d'Holjes en mai dernier.

Cette fois, c'est avec un regard des plus intéressés que le norvégien se penche sur l'éclosion de la future catégorie Projekt-E.

"Je suis plus qu'enjoué par le Projekt-E. Je viens d'un pays où les voitures électrique sont devenues la norme et il s'agit d'une technologie en laquelle je crois fortement. Et si les constructeurs tout autant que les consommateurs sont eux aussi séduits par cette idée, il ne fait guère de doutes que la compétition automobile doit s'employer à suivre le même chemin. Quant au Rallycross, je suis certain que l'électrique est la voie à suivre pour cette discipline. C'est en tout cas le moyen idéal pour relancer l'attractivité de la discipline aux yeux de jeunes pilotes dont la volonté est de pouvoir intégrer à terme le championnat du Monde FIA de Rallycross"