• Rallycross France: Les anecdotes de Bernard Hainry

    Rallycross France: Les anecdotes de Bernard Hainry

    Principal artisan de l'aventure Citroën Ouest Compétition du début des années 1990 jusqu'à fin 2009, Bernard Hainry aura réussi à Lire la suite
  • FIA Euro RX3: Nils Volland est prêt à en découdre

    FIA Euro RX3: Nils Volland est prêt à en découdre

    Alors que le coup d'envoi du championnat d'Europe FIA Euro RX sera donné dans deux mois sur le circuit des Lire la suite
  • Rallycross France [Long Format]: Les multiples vies de Bernard Hainry

    Rallycross France [Long Format]: Les multiples vies de Bernard Hainry

    Figure emblématique du Rallycross français, Bernard Hainry se démarque également par une carrière aux multiples facettes. L'occasion pour nous de Lire la suite
  • RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    Transfuge de la catégorie CrossCar Junior, Rasmus Persson figurait parmi les pensionnaires les plus jeunes de la catégorie CrossCar Senior Lire la suite
  • Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Si Tony Bardeau dispose cette année d'une Renault Twingo ex-SET Promotion qu'il tentera de faire briller dans l'arène du Super1600, Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

Rallycross France: Jules Maizel: "Ça ne remplace pas l'adrénaline de la course"

maizel1302150391541708 n

Malgré des débuts pourtant très prometteurs dans les rangs de la Coupe de France de Division 3 début 2021, Jules Maizel a depuis choisi de donner une nouvelle trajectoire à sa destinée sportive en se focalisant sur le développement de sa propre structure de compétition.

La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous à pureRallycross.com ci-dessous pour 12 mois pour seulement 23.99 euros (soit moins de 2 euros par mois) directement par carte bancaire ou via votre compte PayPal sur notre plateforme entièrement sécurisée.

Vous pouvez également vous abonner en téléchargeant notre application 100% Rallycross sur iOS et Android

Lien Google Play: https://tinyurl.com/32ffvttb
Lien App Store: https://tinyurl.com/5n779m5u

 

Son arrivée sur la scène du T3F en 2021 s'était révélée particulièrement surprenante. À seulement 16 ans et sans expérience préalable en compétition officielle, le défi s’annonçait particulièrement élevé pour Jules Maizel.

Pourtant, cela n'avait pas empêché le rookie de l'époque de valider pas moins de deux qualifications pour une finale lors des trois premières courses de la campagne 2021, dont un premier Top 5 en carrière récolté sur ses terres d'Essay.

Depuis, le jeune entrepreneur a mis ses rêves de pilote de côté pour mieux aider les autres à rouler avec la création de sa propre équipe. Une manière comme une autre de continuer à vivre sa passion, et ce, même si l'intéressé admet que rien ne peut véritablement remplacer les sensations ressenties derrière un volant.

Début 2023, ce dernier a pourtant bien tenté d'en découdre au volant de la Ford Fiesta RX3/Super1600 dont il avait fait l'acquisition quelques mois plus tôt, mais une avarie mécanique s'était chargée de mettre un terme à ses ambitions.

"Je n'ai pu effectuer que quatre tours l'an dernier à Lessay avant que la mécanique ne cède. Forcément, c'est bien trop peu à mes yeux", souligne Jules.

"Même si j'aime mon métier, je mentirais si je disais que ce n'est pas frustrant de ne pas rouler. Je crois que la pire sensation que je peux ressentir, c'est lorsque je me retrouve sur les épreuves et que je vois tous ces pilotes qui s'apprêtent à prendre la piste", s'amuse l'entrepreneur normand.

"Heureusement, même si ce n'est pas de la compétition, il m'arrive de reprendre le volant lorsque nous effectuons des séances de roulage en compagnie de nos clients, mais cela se limite à seulement deux ou trois tours. En tout cas, il est clair que rien ne remplace le stress et l'adrénaline que peuvent générer le fait de s'aligner sur une compétition officielle."

Une parenthèse à l'écart du pilotage que le pilote de l'Orne compte bien refermer au cours des prochaines semaines.

"La course commençait à me manquer beaucoup trop, donc j'ai pris la décision de rouler en Fol'Car cette année. J'ai déjà une Honda Civic Type R FN2 dans le garage et je compte bien me faire plaisir à son volant. Et puis, les budgets sont beaucoup plus accessibles en Fol'Car qu'en Rallycross. En 2021, j'avais déjà pu participer à quelques épreuves et c'est une discipline que j'avais déjà fortement appréciée à l'époque."

"L'avantage également, c'est que les temps de roulage sont beaucoup plus importants qu'en Rallycross. En termes de rapport qualité/prix, il n'y a rien de mieux que le Fol'Car. C'est d'autant plus vrai qu'on roule sur des tracés sur lesquels j'ai déjà pu évoluer en Rallycross. Cette année, je me suis décidé à faire un championnat complet en Fol'Car. On verra bien ce que cela va pouvoir donner. Je reste un compétiteur, donc l'objectif suprême est bien entendu de pouvoir décrocher le titre."

banniereabonnementaccueil