• Rallycross France: Jean-Mickael Guérin s'offre un Top 5 (vidéo)

    Rallycross France: Jean-Mickael Guérin s'offre un Top 5 (vidéo)

    En parvenant à accrocher un troisième podium sur les quatre dernières courses du championnat, Jean-Mickael Guérin s'est assuré de terminer Lire la suite
  • Rallycross France: Maximilien Eveno:

    Rallycross France: Maximilien Eveno: "Le bilan est positif"

    Privé d'une couronne de vice-champion de France Super1600 par Jean-Sébastien Vigion lors de l'ultime étape de Dreux, Maximilien Eveno tirait Lire la suite
  • FIA World RX: Hockenheim sur la sellette?

    FIA World RX: Hockenheim sur la sellette?

    Alors que le calendrier du FIA World RX n'a toujours pas été publié, les dates communiquées par le championnat Britannique Lire la suite
  • Rallycross France: Pascal Le Nouvel à l'heure de la réflexion

    Rallycross France: Pascal Le Nouvel à l'heure de la réflexion

    Arrivé au terme de sa deuxième campagne successive dans les rangs du championnat de France Supercar, Pascal Le Nouvel avait Lire la suite
  • Rallycross France: David Meslier, la force tranquille!

    Rallycross France: David Meslier, la force tranquille!

    Auteur de quatre sorties seulement cette saison, son retour au championnat de France s'est malheureusement conclu par une alerte moteur Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

 logoaout201723

RallycrossRX: Olsbergs-MSE, le changement dans la continuité ...

erikssonnitisspinoretaille

Alors qu'EKS et Mattias Ekstrom se plaisent à prolonger le suspense quant à leur avenir en FIA World RX, la structure Olsbergs-MSE s'est employée à lever le voile sur son avenir. Outre un duo inédit rassemblant Kevin Eriksson et Niclas Gronholm sur le front du championnat du Monde SuperCar, OMSE a également confirmé son duo de pilotes côté RX Lites avec une paire Cyril Raymond/Tejas Hirani qui ne manquera pas de se battre pour le titre dans l'antichambre du FIA World RX.

 

 

Si l'arrivée de Cyril Raymond au sein de l'équipe suédoise ne constitue pas une totale surprise suite aux révélations que le champion de France Super1600 n'avait pas manqué de nous livrer voici quelques semaines, en revanche, l'équipe suédoise a choisi de faire place nette quant à son programme SuperCar.

S'il était entendu que 2016 serait synonyme de nouveau cycle pour Omse après les départs surprises d'Andreas Bakkerud et Reinis Nitiss, Andreas Eriksson et Jussi Pinomaki ont choisi de poursuivre leur stratégie initiée depuis 2014 en permettant aux jeunes pilotes de se développer au contact de l'expérimentée structure suédoise.

Un état de fait renforcé par la perte de Ford et qui contraint Omse a se positionner, comme Set Promotion a pu le faire sur le front du Super1600, en qualité d'authentique couveuse.

D'ailleurs, le point de vue d'Andreas Eriksson est pour le moins limpide.

"Nous n'avons pas pour ambition de nous battre pour le titre en 2016, mais nous avons bien pour intention de tout mettre en oeuvre pour disposer du matériel le plus efficace tout en nous appuyant sur une préparation optimale. Nous allons mutualiser nos forces pour permettre à cette équipe de se développer au cours des prochaines saisons. A l'échelle d'Olsbergs-MSE, il s'agit également d'une nouvelle perspective intéressante pour l'avenir de notre structure. Après des saisons particulièrement productives alignées entre 2009 et 2015, nous sommes désormais prêts à ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire soulignait l'entrepreneur suédois qui, après avoir essuyé le départ de Ford, entend poursuivre le concept initié depuis 2014.

L'atout Marcus Gronholm ...

Déjà proche de la structure OMSE pour avoir accompagné les débuts de la paire Nitiss/Bakkerud début 2014, l'ancien double champion du Monde des Rallyes, à défaut de pouvoir affronter le duo Loeb/Solberg sur la piste, ne manquera pas de faire bénéficier à ses jeunes loups de toute son expérience.

Propulsé au rang de General Manager au sein de l'équipe OMSE, le finlandais sera en charge du développement de Kevin Eriksson et Niclas Gronholm. Respectivement titrées la saison passée en championnat de Suède et de Finlande SuperCar, les jeunes pousses d'Olsbergs-MSE ne se contenteront pas seulement d'un programme en FIA World RX, mais pourront également engranger des kilomètres en s'alignant à nouveau dans les rangs de leurs séries domestiques.

"Cette saison, nous allons nous concentrer pour tenter de former les futures stars de demain tout en nous assurant que nos pilotes disposeront d'un temps de roulage suffisant pour leur permettre d'accumuler toute l'expérience dont ils ont besoin assure Marcus Gronholm.

"Outre les 12 manches du championnat du Monde, les quelques sorties qu'effectueront Niclas et Kevin seront importantes pour garantir à ces deux pilotes de poursuivre leur progression. Même si Kevin et Niclas se sont déjà mis en évidence en remportant quelques succès de choix dans divers championnats, ils s'attaquent désormais à une étape décisive de leur carrière qui devra les amener à se hisser au plus haut-niveau note l'ancien pilote Peugeot qui, plutôt que de venir croiser le fer avec Loeb et Solberg sur la piste, a choisi de se focaliser sur la formation de la nouvelle génération.

"Je ne cache pas qu'avec mes anciens adversaires du WRC désormais en Rallycross, mon envie de retrouver le volant est très forte, mais notre avenir dépend avant tout de ce que nous serons en mesure de créer dès maintenant. L'heure est désormais venue de permettre l'éclosion des futurs champions de demain"

banniere20163

Abonnez-vous

abonban1

Samedi 25 mars 

uneguide2017light

Accès téléchargements

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

syxtronics

tarmak2250

 fgracing

samshield2016logold

axellogo

alexandrelogolb250ld

 dprace

 faleyraslogo250ld

DRIVINGCAREXPERIENCE2

 lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld