• Rallycross France: Alain Heu prend son temps

    Rallycross France: Alain Heu prend son temps

    Contenu à seulement deux petites participations dans les rangs du championnat de France de Rallycross cette saison, Alain Heu n'entend Lire la suite
  • FIA Euro RX: Firmin Cadeddu, les yeux rivés sur Lohéac et 2018!

    FIA Euro RX: Firmin Cadeddu, les yeux rivés sur Lohéac et 2018!

    Finalement absent de la cinquième étape du championnat de France de Rallycross qui se déroulera ce week-end sur la piste Lire la suite
  • Rallycross France: 22 Supercars pour Kerlabo

    Rallycross France: 22 Supercars pour Kerlabo

    Retrouvez la liste des pilotes engagés pour la cinquième étape du championnat de France de Rallycross à venir ce week-end Lire la suite
  • Rallycross Belgique: La France a-t'elle un rôle à jouer?

    Rallycross Belgique: La France a-t'elle un rôle à jouer?

    Viendra, viendra pas? Après deux forfaits de dernière minute lors des rendez-vous de Châteauroux et Kerlabo, Jochen Coox a fait Lire la suite
  • Rallycross UK (Mondello Park): Le bon coup de Julian Godfrey

    Rallycross UK (Mondello Park): Le bon coup de Julian Godfrey

    Avec 18 Supercars alignées au départ de l'épreuve de Mondello Park, le championnat Britannique de Rallycross n'a pas manqué de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

 banniere20163

 

FIA World RX (Lohéac): Mattias Ekstrom enfonce le clou

ekstromsolberg2016lydden

Déjà vainqueur de la première manche qualificative, Mattias Ekstrom n'a pas fait de cadeaux à ses concurrents en empochant le gain de la deuxième session du meeting devant Andreas Bakkerud et un superbe Kevin Hansen qui s'est parfaitement remis de ses ennuis essuyés en Q1.

 

 

De son côté, Sébastien Loeb avait une fantastique opportunité de rester dans le sillage de Mattias Ekstrom. Longtemps deuxième de sa série, le pilote Peugeot s'est fait piéger à la sortie du Joker Lap par un Andreas Bakkerud d'une redoutable efficacité, Loeb ne récoltant que le sixième temps de sa série derrière Baumanis.

Néanmoins, les performances des Peugeot furent pour le moins solides au cours de cette deuxième manche puisque trois des cinq 208 engagées sur cette épreuve figurent parmi le Top 6 au terme de cette Q2.

Dans l'avant-dernière série, Heikkinen s'est imposé devant Robin Larsson et Petter Solberg, mais les trois hommes ne récoltent respectivement que les 7ème, 9ème et 10ème meilleures performances du meeting.

A noter le bon retour de Tommy Rustad qui signe le 11ème chrono devant Jeanney, Kristoffersson et Gronholm. Quinzième, Reinis Nitiss devance Marklund et Le Jossec tandis que Knapick signe un Top 20 et s'impose comme le meilleur performer du championnat de France en Q2. De son côté, JB Dubourg a essuyé des ennuis au départ de sa série et ne pointe qu'à la 26ème place. En revanche, Chanoine, Chicherit et Timerzyanov ne se sont pas élancés en Q2 et voient leurs chances d'accéder aux phases finales s'envoler de manière définitive.

 

Au cumul de ces deux premières sessions de Lohéac, Mattias Ekstrom dispose de 13 points d'avance sur Bakkerud, tandis que Loeb accuse 17 longueurs de retard sur le pilote EKS. Un Sébastien Loeb qui, outre le fait d'avoir manqué le coche en Q2, se retrouve désormais sous la pression de Timmy Hansen, Ken Block, Heikkinen sur lesquels il ne compte respectivement qu'un avantage de 3, 5, 8 et 10 points avant le coup d'envoi de la deuxième journée.

De son côté, Petter Solberg se confronte désormais à une deuxième journée difficile puisque le norvégien se retrouve 7ème, à 11 points du Top 3. Derrière, la lutte pour le Top 12 s'annonce intense entre Larsson, Jeanney, Kristoffersson, Nitiss, Hansen, Le Jossec et le trio Rustad/Gronholm/Markund puisque tous ces pilotes sont seulement contenus en 11 points. Une équation à laquelle il faut ajouter un Baumanis seulement 19ème après son abandon en Q1, mais dont son Top 5 en Q2 prouve qu'il a les moyens d'arracher son ticket pour le Top 12.

En Super1600, Ernestas Navickas continue sa domination mais reste sous la pression du trio Linnemann/Szabo/Susta sur lesquels il ne compte que 5, 6 et 7 longueurs d'avance. Derrière, le trou est fait avec Luigi, Dubourg et Grosset-Janin, les trois hommes affichant un débours respectif de 14, 15 et 16 unités sur l'actuel leader du Super1600.

Contraint à l'abandon en Q1, Maximilien Eveno compte trois points de retard sur le dernier qualifié virtuel, Artis Baumanis, alors que Rudolf Schafer se retrouve au 15ème rang. Plus de réussite pour Enzo Libner puisque le pilote Olyméca pointe au 11ème rang.

banniere20163

Abonnez-vous

abonban1

Samedi 25 mars 

uneguide2017light

Accès téléchargements

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

syxtronics

tarmak2250

 fgracing

samshield2016logold

axellogo

alexandrelogolb250ld

 dprace

 faleyraslogo250ld

DRIVINGCAREXPERIENCE2

 lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld