• Trois pour un titre, le comparatif entre Bossard, Peu et Pailler avant Kerlabo

    Trois pour un titre, le comparatif entre Bossard, Peu et Pailler avant Kerlabo

    Alors que la lutte fait rage entre Bossard, Pailler et Peu pour la première place du classement général, l'étape de Lire la suite
  • Rallycross France: Stéphane Champain anticipe déjà 2025

    Rallycross France: Stéphane Champain anticipe déjà 2025

    Attendu à Pont-de-Ruan au début du mois de juillet, Stéphane Champain n'avait pas eu d'autre choix que celui de déclarer Lire la suite
  • Rallycross France : Olivier Bossard :

    Rallycross France : Olivier Bossard : "L'esprit de compétition, c'est dans notre ADN"

    Alors qu'Olivier Bossard refermera ce week-end à Kerlabo une parenthèse longue de 15 ans passée à l'écart de la discipline Lire la suite
  • FIA World RX: Futur papa, Ole-Christian Veiby se focalise sur Nyirád

    FIA World RX: Futur papa, Ole-Christian Veiby se focalise sur Nyirád

    Alors que l'arrivée d'un heureux événement se prépare du côté d'Ole-Christian Veiby, puisque la naissance de son premier enfant est Lire la suite
  • FIA Euro RX2e : Nils Andersson reste sur la défensive avant la Hongrie

    FIA Euro RX2e : Nils Andersson reste sur la défensive avant la Hongrie

    Dominateur en Suède à l'occasion de la première confrontation de la saison 2024, Nils Andersson se montre méfiant à l'heure Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

FIA World RX (Canada): Les hostilités sont lancées à Trois-Rivières

ekstrom2015canada2


Alors que le coup d'envoi de ce 7ème meeting de la saison sera donné cet après-midi aux alentours de 15 heures, on connait désormais la composition des grilles de départ en vue de la première manche qualificative du meeting prévue en début de soirée.

 

 

Et ne nous le cachons pas, si la catégorie RX Lites ne présente pas le même intérêt qu'à l'accoutumée puisqu'il s'agit d'une épreuve "hors-championnat", les rangs de l'antichambre du Supercar vont assurément valoir le coup d’œil avec le retour d'un certain Mitchell de Jong.

Et la petite pépite US, qui s'est notamment imposée sur le front du Global Rallycross en 2014 tout en alignant un succès de prestige cette même année sur le circuit de Lydden Hill, n'aura pas la partie facile à l'occasion de son retour à la compétition. En effet, après une saison blanche en 2015, De Jong va retrouver sur sa route les nouvelles pointures de la scène US. A commencer par le leader de la série RX Lites outre-atlantique, et vainqueur de l'édition 2015 du GP3R, en la personne d'Oliver Eriksson, tandis que Conner Martell, positionné quant à lui sur la troisième marche du podium provisoire du GRC, tentera de se mettre en évidence pour ce qui constituera sa première incursion dans une compétition FIA.

Mais le casting de choix réuni par le promoteur First Corner ne s'arrête pas là, puisqu'il faudra également compter sur le finlandais Micki Weckstrom. Auteur d'une victoire pour un total de trois podiums cette saison, le pilote de la structure Set Promotion pointe actuellement à la quatrième place du classement général, et ce, alors que 2016 ne marque que sa première campagne en Rallycross.

Si le vainqueur de cette épreuve de Trois-Rivières figure assurément parmi ces quatre noms, d'autres auront sans doute envie de mettre en exergue leur pointe de vitesse. Du local de l'épreuve Andrew Ranger, auteur d'un podium l'an passé et qui avait tout tenté pour faire déjouer un certain Cyril Raymond à l'époque, à la véloce Sandra Hultgren ou encore un Saeed Bintouq en net progrès lors de sa dernière sortie entrevue en Norvège en juin dernier, la série RX Lites rassemble assurément le plateau le plus compétitif encore jamais vu sur le GP3R.

Hansen est attendu au tournant!

Sur le front du Supercar, Timmy Hansen sera quant à lui attendu au tournant. Vainqueur du classement intermédiaire la saison passée, le suédois du Team Peugeot Hansen reste sur trois podiums consécutifs et doit se saisir de son passage par Trois-Rivières pour signer une nouvelle performance de choix à même de lui permettre un retour éclair parmi le Top 5 du FIA World RX.

"J'aime beaucoup ce circuit où le tempo est élevé. Certes, il n'y a pas beaucoup de dégagements et il n'y a pas de place pour la moindre approximation, mais vous devez quand même passer au plus près des murets qui bordent le circuit pour être efficace. Par chance, ce n'est pas de la Formule 1. Nous sommes en Rallycross et le format de la compétition permet de se rattraper d'une éventuelle erreur. La puissance moteur joue un rôle clé ici, et ce sera un bonne manière de constater quelles sont les voitures les plus efficaces dans ce secteur. Si on dispose d'une voiture puissante, on peut en tirer un avantage certain note Hansen, qui se devra de composer avec la plus longue ligne droite du championnat.

"En ce qui nous concerne au sein du Team Peugeot Hansen, notre plus grande force se situe au niveau de la qualité de notre châssis. Cependant, nous avons bien progressé au niveau moteur depuis les saisons précédentes, donc je pense que nous ne serons pas si désavantagés que cela. Même si je n'ai pas pris de bons départs l'an dernier, j'y ai tout de même signé de bon résultats. De plus, cette piste offre de nombreuses options de dépassements, donc cette course apparaît comme très ouverte poursuit Timmy, qui se retrouvera confronté à Petter Solberg, Reinis Nitiss ainsi qu'à son équipier Sébastien Loeb, tandis que Niclas Gonholm s'élancera depuis la pôle position lors de cette dernière série.

Pour sa part, Mattias Ekstrom bénéficiera d'une opposition musclée avec Janis Baumanis et Johan Kristoffersson à se côtés, tandis qu'Andreas Bakkerud pourrait tirer avantage de cette première manche qualificative avec les seuls Kevin Erikson et Topi Heikkinen comme adversaires.

Et ce n'est pas son équipier Ken Block qui va se plaindre. A la recherche d'une deuxième qualification pour les phases finales cette saison, le pilote US aura une opportunité sans égal de lancer son meeting sur de bonnes bases. Outre le fait de partir dans l'avant-dernière série, Block s'élancera depuis la pôle position avec René Munnich, Robin Larsson, Timur Timerzyanov ou encore Anton Marklund.


Grilles de départ MQ 1

Série 1
Janis Baumanis / Johan Kristoffersson / Mattias Ekstrom

Série 2
Kevin Eriksson / Andreas Bakkerud / Topi Heikkinen

Série 3
Ken Block / René Munnich / Robin Larsson / Timur Timerzyanov / Anton Marklund

Série 4
Niclas Gronholm / Timmy Hansen / Petter Solberg / Reinis Nitiss / Sébastien Loeb

dprace