• Extreme E: Les stars du Rallycross ont rendez-vous avec l'Ecosse

    Extreme E: Les stars du Rallycross ont rendez-vous avec l'Ecosse

      Ce week-end, suivez en live streaming les étapes 3 et 4 de la série Extreme E disputée en Ecosse Lire la suite
  • Rallycross Portugal: L'étape de Lousada 2024 en live streaming

    Rallycross Portugal: L'étape de Lousada 2024 en live streaming

      Ce week-end, suivez ci-dessous et en live streaming les performances de Jimmy Terpereau sur le circuit de Lousada à Lire la suite
  • Rallycross France: Les tentations de Yoann Caillon

    Rallycross France: Les tentations de Yoann Caillon

    Auteur d'une performance de choix lors de l'étape de Châteauroux, le pensionnaire du Team Dufas n'aura pas tardé à mettre Lire la suite
  • Rallycross France: Arthur Barbault-Forget est décidé à redresser la barre

    Rallycross France: Arthur Barbault-Forget est décidé à redresser la barre

    Alors que son premier succès en carrière obtenu sur la piste de Faleyras en mai dernier avait contribué à le Lire la suite
  • Le World RX terminera la saison en Chine

    Le World RX terminera la saison en Chine

    Rallycross Promoter GmbH a confirmé ce vendredi que la dernière étape de la saison 2024 du championnat du Monde se Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

Du CrossCar au Rallycross, Tony Lhomond à l’assaut de Kerlabo

morel284689208 407577878044474 6711976143579721698 n

Référence absolue dans l'univers du championnat de France de CrossCar, Tony Lhomond effectuera ce week-end ses premiers tours dans les rangs de la discipline Rallycross. Aligné aux commandes de la Ford Fiesta titrée l'an dernier aux mains de Benoît Morel, le pilote G-Speed s'apprête à réaliser un rêve de gosse.

 

Positionné parmi le Top 5 du championnat de France Super Sprint grâce à deux podiums glanés coup sur coup sur les pistes d'Elne et Bourges, Tony Lhomond aura en revanche tout perdu début juillet sur le tracé d'Aydie en essuyant une élimination dès le cap des demi-finales. Une donne qui suffira à faire reculer le pilote officiel G-Speed à la huitième place du classement général.

Un écueil qui n'est toutefois pas de nature à saper le moral de l'intéressé alors qu'il demeure sur le point de réaliser sa première sortie en carrière sur la scène du championnat de France de Rallycross.

"C'est en voyant l'hiver dernier que Benoît Morel souhaitait mettre sa Ford Fiesta en location que nous avons commencé à évoquer le sujet avant qu'on ne se recontacte au mois de mai dernier pour finaliser l'opération. On s'est rapidement entendu sur les conditions tandis que je tenais absolument à faire Kerlabo qui reste à mon sens l'un des tracés parmi les plus intéressants du championnat de France, souligne Tony.

Si ce dernier brille dans les rangs du championnat de France de CrossCar, le pilote G-Speed a également une réputation de baroudeur et il n'est pas rare de croiser l'intéressé dans les paddocks du championnat du Monde FIA sur certaines épreuves disputées hors de l'hexagone.

"Depuis tout gamin je me déplace sur les pistes de Rallycross. L'Autocross, je n'ai découvert cela que bien plus tard. En fait, je suis arrivé dans l'univers de l'Autocross et du CrossCar pour assouvir ma passion pour le sport auto tout en restant dans des budgets accessibles. Financièrement, c'est la discipline idéale pour débuter tandis que mes bonnes performances ont réussi à me propulser en qualité de pilote officiel pour le constructeur G-Speed. Même si j'ai découvert une superbe discipline avec l'Autocross et le CrossCar, l'envie de m'essayer au Rallycross ne m'a en revanche jamais lâché"

Alors que Tony Lhomond s'apprête à entrer dans le vif du sujet, cette transition de l'univers du CrossCar à celui du T3F implique quelques ajustements majeurs.

"J'ai eu droit à une séance d'essais il y a quinze jours sur la piste d'Essay pour découvrir la voiture et l'équipe et tout s'est bien passé."

maizellessay278877563 387925973342998 7868514800141661452 n

“Il est clair qu'il faut remettre son logiciel à zéro par rapport au pilotage d'un CrossCar. Il faut vite mettre de côté ses réflexes tellement il s'agit de deux produits complètement différents tant au niveau des réactions des machines que de leurs caractéristiques techniques. Je passe d'une machine de 350 kilos avec des pneumatiques terre, hyper-maniable et que l'on peut jeter n'importe où sans phénomène d'inertie à une Fiesta qui pèse une tonne, qui dispose du triple de puissance par rapport à un CrossCar en plus de quatre roues motrices qu'il faudra emmener avec des slicks sur du bitume poussiéreux. Autant dire que je n'ai pas eu d'autres choix que d'abandonner mes habitudes"

Une chose est sûre, le spécialiste du CrossCar n'a pas manqué de profiter de cette journée d'essais pour se rassurer en amont de Kerlabo.

"La matinée m'a permis de faire connaissance avec cette voiture tandis que la suite de la journée m'a permis de trouver du rythme et de prendre du plaisir au volant de cette Fiesta. C'est la voiture championne de France en titre donc, pour un galop d'essai, c'était difficile de pouvoir rêver mieux. Une chose est sûre, si les choses ne fonctionnent pas comme je le souhaite, je ne pourrai pas mettre cela sur le dos de la voiture, s'amuse Tony.

En termes d'objectifs, la pointure du championnat de France de CrossCar se veut également prudente.

"Je ne suis qu'un débutant en Rallycross mais il est clair que mon esprit de compétiteur sera bel et bien de la partie ce week-end. J'ai quelques objectifs en tête mais je ne me fais pas d'illusions non plus. On ne peut pas débarquer dans une discipline face à de purs spécialistes en espérant performer d'entrée de jeu. Même si je vais pouvoir évoluer dans les meilleures conditions grâce aux conseils de Benoît Morel, je sais aussi que je vais devoir en passer par une phase d'apprentissage avec beaucoup d'informations à intégrer. Il y a plein de choses que je vais apprendre à mes dépens. Même si je connais la course en peloton, il y a quantité de subtilités à saisir. Les courses de voitures avec 15 pilotes sur la grille, ce n'est pas la même chose que des départs à cinq de front. Et puis, il faudra éviter cette glisse qui ne paye pas en Rallycross et ne pas prendre de risques en qualifications. On verra bien où on se situe en termes de chronos à la sortie des essais libres. Même si Benoît m'a rassuré après notre séance d'essais, je n'oublie pas que j'étais seul à évoluer sur la piste"

Invité surprise de cette étape de Kerlabo, il ne serait pas surprenant de retrouver le spécialiste du CrossCar parmi les finalistes de la Coupe de France de Division 3 ce dimanche.