• FIA World RX: Un

    FIA World RX: Un "package performant" pour Grégoire Demoustier

    Ressorti de son premier programme complet en championnat du Monde de Rallycross après une première demi-saison distillée au sein du Lire la suite
  • Rallycross France: Valentin Comte:

    Rallycross France: Valentin Comte: "J'ai failli tout arrêter"

    Titré champion de France Junior, Valentin Comte étrennera son nouveau statut dans les rangs du championnat de France Super1600 en Lire la suite
  • Americas Rallycross: Steve Arpin pas séduit par la double triangulation

    Americas Rallycross: Steve Arpin pas séduit par la double triangulation

    Deuxième revirement de bord après le ralliement de Scott Speed à la firme Subaru Motorsports, Steve Arpin n'est que le Lire la suite
  • Dakar: Al Attiyah s'impose, P3 pour Loeb

    Dakar: Al Attiyah s'impose, P3 pour Loeb

    Si Carlos Sainz a su mettre à profit la dernière étape du Dakar 2019 disputée entre Pisco et Lima pour Lire la suite
  • Pas de World RX pour JC Race Teknik?

    Pas de World RX pour JC Race Teknik?

    Suite à l'annonce effectuée ce jeudi par la structure suédoise quant au rachat de deux Audi S1 EKS, la structure Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Trophée Andros: Du rêve à la réalité pour JB Dubourg

dubourgjblans1

Si la disparition prématurée de la glace n'aura pas permis à JB Dubourg de témoigner d'une aisance aussi évidente qu'à l'accoutumée lors de la deuxième course de Lans-en-Vercors, cela n'a pas empêché le pensionnaire du DA Racing de devenir le troisième pilote de l'histoire à décrocher un troisième titre consécutif sur le Trophée Andros.

D'un podium décisif qui lui ouvrira les portes d'un nouveau sacre dans les rangs de la série givrée lors de la course 1 disputée vendredi dernier, JB Dubourg se sera contenté d'une sixième place néanmoins suffisante pour lui permettre de valider de manière définitive une position de leader qu'il occupe depuis l'épreuve d'Andorre.

Pour l'intéressé, c'est sous l'angle d'un véritable soulagement que le girondin appréciait la conquête de cette troisième couronne sur le Trophée Andros.

« L'objectif principal ce week-end était de marquer suffisamment de points pour décrocher ce troisième titre sur le Trophée Andros, se réjouit Jean-Baptiste Dubourg. C’est génial ! C’est clairement la récompense du travail de toute une équipe. Vendredi soir, la voiture était parfaitement réglée, les sensations étaient parfaites au volant. Samedi, c’était une autre histoire. C’est la première fois cet hiver que je n’ai pas un bon au feeling au volant de la Captur #1. Nous espérions un meilleur résultat, néanmoins nous en avons profité pour mettre le doigt sur de nouveaux réglages. Il y a douze ans, lorsque je débutais sur le Trophée Andros, je me disais que ce serait un rêve de monter sur le podium d’une course, sans penser à me battre pour le classement général. Là, je viens de décrocher un troisième titre consécutif, c’est un rêve qui devient réalité et je profite de chaque week-end au volant de la voiture. Ce sont des souvenirs qui vont rester inoubliables. »

bakkerudportraitlans

De son côté, et alors qu'il signait son retour sur la glace après une entrée en scène pour le moins réussie lors de l'étape d'Andorre, Andreas Bakkerud s'est heurté à un contexte bien différent. En l'absence de glace vive sur la piste de Lans-en-Vercors, le norvégien a été contraint de revoir son approche tout en s'offrant une spectaculaire plongée dans les coulisses d'un Trophée Andros aux spécificités affirmées et où l'expérience joue un rôle majeur. Hors du Top 8 lors de la course 1, Bakkerud est parvenu à intégrer le bon wagon le samedi pour conclure son effort à la huitième place.

« J’étais très impatient de retrouver l’ambiance du Trophée Andros et du DA Racing, lâche Andreas Bakkerud. En Andorre, je m’étais fixé l’objectif de rentrer en Super Pole et j’y suis parvenu. Ce week-end, je visais un podium. Mais, les conditions à Lans-en-Vercors étaient totalement différentes par rapport à ce que j’ai rencontré dans les Pyrénées. Je devais oublier ce que j’avais appris en Andorre pour un nouveau style de pilotage, un sacré challenge. La pointe de vitesse était là, mais quelques petites erreurs ne m’ont pas permis de me battre pour le podium poursuit un norvégien qui ne compte pas s'en arrêter là sur la glace du Trophée Andros.

"Face à des pilotes de calibre, on se rend compte que l’expérience est très importante sur le Trophée Andros et vous devez être au top ! Je remercie encore une fois le DA Racing de m’avoir donné l’opportunité de découvrir le Trophée Andros et je suis déjà impatient de me retrouver sur la grille de départ l’hiver prochain. »

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld