• Montalegre fait presque carton plein, l'Asie pointe le bout de son nez

    Montalegre fait presque carton plein, l'Asie pointe le bout de son nez

    Alors que le tracé portugais accueillera pour la huitième fois une épreuve du championnat du monde FIA de Rallycross, Montalegre Lire la suite
  • Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Si le champion FIA RX2e n'a pas été en mesure de décrocher un volant dans les rangs du World RX Lire la suite
  • Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    L'intersaison est souvent le moment opportun pour parvenir à dénicher les meilleures affaires disponibles sur le marché. Une chose est Lire la suite
  • FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    Si la saison 2022 n'a pas permis aux organisateurs d'Holjes d'accueillir une étape du championnat du Monde FIA, ces derniers Lire la suite
  • FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    Alors que le conseil mondial de la FIA a validé ce mercredi le calendrier de la saison 2023, quantité de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 applicationiosapplicationandroid

 

 

pubbanniereappel 

Rallycross France (Tours): Le calme avant la tempête?

 maloignepdr2018lv

 Au terme d'une première journée d'un calme plat, Philippe Maloigne s'est révélé comme l'homme en forme du Supercar tricolore ce samedi tandis que les favoris habituels des autres catégories ont tous répondu présent.

On ne sait pas si la forte à chaleur associée à la proximité d'une finale de Coupe du Monde et des premiers départs en vacances ont une influence sur le contenu de cette entame de meeting, mais charge est de reconnaître que les débats n'auront guère été agités sur la piste de Pont-de-Ruan.

Outre un Philippe Maloigne auteur de son premier scratch de la saison qui lui permet ce soir de compter sur une avance respective de 8 et 12 longueurs sur la paire Antoine Massé/Julien Fébreau et sur un Guerlain Chicherit esseulé à la quatrième place du classement intermédiaire, ces deux premières manches furent d'une rare limpidité.

Les seules déceptions du jour se nommaient en réalité Samuel Peu et Fabien Chanoine. Auteur d'un probant quatrième temps en Q1, le pilote de la Peugeot 208 s'est contenté d'un plus discret septième chrono pour conclure sa journée tandis que Fabien Chanoine ne sera pas parvenu à confirmer son Top 3 obtenu au terme de la Q1, ce dernier n'alignant qu'un 11ème temps par la suite. En conséquence, Samuel Peu ne pointe ce soir qu'au cinquième rang du général et ne possède qu'une marge de deux points sur Laurent Bouliou et le pilote de la Clio 4. De son côté, avec une 8ème place ce samedi, Patrick Guillerme signe sa performance la plus aboutie depuis le coup d'envoi du championnat.

En Super1600, si Allan Mottais et Yvonnick Jagu se sont partagés le gain des deux premières manches qualificatives, c'est bien le premier cité qui mène la danse avec une avance de 5 unités sur le pilote de la Skoda Fabia. Derrière, Olivier Spampinato complétait le Top 3 provisoire devant David Moulin et un surprenant Jimmy Terpereau qui n'émerge qu'à la cinquième place du classement. Auteur d'une nouvelle journée difficile, Laurent Chartrain échoue à la 7ème place.

Le suspense entre les favoris pour le titre s'est quant à lui fait plus précis en Division 3. Auteur du meilleur temps en Q1, Xavier Briffaud ne résistera pas au retour de David Vincent en Q2. Dans une égalité parfaite ce soir, les deux hommes disposent d'une très bonne marge de manœuvre face à un Grégory Le Guernevé relégué à la troisième place tout en comptabilisant 15 points de retard sur les deux leaders. Belle performance de David Durand qui intègre le Top 5 au détriment de Maxime Sordet tandis que Nicolas Flon est apparu comme des plus à l'aise sur le tracé tourangeau avec un premier Top 5 au compteur qui lui assure d'occuper la 7ème place du classement provisoire.

Sur le front de la Division 4, le match tant attendu entre Xavier Goubill et Florian Zavattin a été interrompu par la montée en puissance de Jean-François Blaise. Pour la première fois de la saison, aucun des deux leaders de la D4 ne pointe en tête du meeting à l'issue des deux premières manches. Auteur de deux deuxièmes temps, le pilote de la Peugeot 206 se partage la première place avec celui de la Clio 4 tandis que Goubill, pénalisé en Q1 pour un oubli de Joker Lap se retrouve à 5 longueurs des deux hommes. Si Mauduit et Tarrière complètent le Top 5 devant Barbier, Jean-Mickael Guérin se retrouve à la 11ème place après avoir essuyé un déclassement en Q1. Contraint à l'abandon en Q1, Aurélien Crochard occupe quant à lui la neuvième place.

Distancé au général du championnat dans les rangs de la Twingo RX, Valentin Comte se devait de réagir à Pont-de-Ruan et charge est de constater que l'intéressé n'a pas manqué son affaire en mettant la main sur les deux premières manches du jour. De quoi lui octroyer une solide avance ce samedi avec respectivement 17 et 18 longueurs d'avance sur une paire Menez/Danveau qui fut un peu plus à la peine qu'à l'accoutumée. Derrière, c'est encore Luc Derrien qui confirme son statut de quatrième homme de cette Twingo RX en complétant le Top 5 en compagnie de Clément Jan.

pubbanniereappel

pureRallycross TV

 

Nos Partenaires

pubcarreappel 

syxtronics

 pubcarreappel

 

fgracing

pubcarreappel 

14kh

 

picsmotorsport250ld

 

logophautopassion

 

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld