• Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Si le champion FIA RX2e n'a pas été en mesure de décrocher un volant dans les rangs du World RX Lire la suite
  • Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    L'intersaison est souvent le moment opportun pour parvenir à dénicher les meilleures affaires disponibles sur le marché. Une chose est Lire la suite
  • FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    Si la saison 2022 n'a pas permis aux organisateurs d'Holjes d'accueillir une étape du championnat du Monde FIA, ces derniers Lire la suite
  • FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    Alors que le conseil mondial de la FIA a validé ce mercredi le calendrier de la saison 2023, quantité de Lire la suite
  • Patrick O'Donovan reprend déjà du service

    Patrick O'Donovan reprend déjà du service

    Titré le mois dernier dans le cadre du championnat Britannique Supercar, Patrick O'Donovan s'apprête déjà à reprendre du service en Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 applicationiosapplicationandroid

 

 

pubbanniereappel 

Rallycross France (Abbeville): Guerlain Chicherit persiste et signe

chicheritabbeville2018lv

Auteur de deux victoires consécutives lors de cette première journée de compétition, Guerlain Chicherit s'est révélé comme le pilote le plus productif de cette entame de championnat de France. Derrière, ce sont les pilotes Peugeot qui se sont mis en évidence. Si Julien Fébreau et Samuel Peu se sont chargés de compléter le Top 3, Antoine Massé pointe à la quatrième place devant les Clio de Fabien Chanoine et de Philippe Maloigne.

Il était attendu que le rythme de croisière de Guerlain Chicherit et de ses deux manches disputées en FIA World RX seraient en mesure de provoquer quelques dégâts. Pour le coup, cela n'a pas manqué avec un pilote G-FORS capable de renverser les pièges d'une piste marquée par les stigmates de l'arrosage en Q1 tandis qu'un envol très moyen en Q2 ne l'a pas empêché de prendre le meilleur sur Julien Fébreau en Q2 dans les ultimes mètres de la course.

Si Julien Fébreau a longtemps cru pouvoir déjouer les plans de Guerlain Chicherit, ses performance du jour lui permettent en revanche de disposer respectivement de 6 et 8 longueurs d'avance sur Samuel Peu et la paire Antoine Massé/Fabien Chanoine alors que Philippe Maloigne est rejeté à 14 points du pensionnaire du DA Racing.

Alors que les favoris annoncés ont tous su répondre présent ce samedi, les surprises du jour se nomment David Olivier et Damien Meunier. Respectivement 7ème et 8ème, les pilotes des Dacia Logan et Citroen DS3 ont fait le job ce samedi mais la hiérarchie semble encore bien loin d'être stabilisée. Si ces deux derniers ne sont séparés que par une petite unité, Jean-Sébastien Vigion se retrouve dans une égalité parfaite avec son ancien camarade de jeu du Super1600 tandis que David Fèvre et Christophe Jouet demeurent toujours dans le match pour le Top 10 avec 69 points chacun contre 71 pour David Olivier.

D'autres ont eu moins de réussite. Si Laurent Bouliou aurait pu compter sur une performance de choix sans une pénalité en Q1 qui lui coûtera le gain du quatrième chrono, Emmanuel Anne se retrouve à la 19ème place avec 51 points. Une position critique à laquelle Fabien Pailler n'a pas échappé. Victime de problèmes mécaniques, le champion sortant a été contraint à l'abandon en Q2 et se retrouve virtuellement hors-compétition pour la course aux phases finales avec seulement 30 unités au compteur tandis que David Meslier, lui aussi en proie à des ennuis et qui a fait le choix de préserve sa monture suite à un problème de température moteur, doit se contenter de la 26ème et dernière place après l'exclusion du meeting essuyée par Jean Juin.

supercarabbeville2018lv

En Super1600, Laurent Chartrain mène la danse avec 8 points d'avance sur Allan Mottais et un Jimmy Terpereau relégué au troisième rang après une sortie difficile en Q1. Le Top 5 est complété par Benjamin Godot et Patrice Durand devant Olivier Spampinato et Julien Hardonnière. Déclassé de la Q1 à la suite d'une erreur de marquage de pneumatique, Yvonnick Jagu s'est bien rattrapé avec le troisième temps de la Q2 mais doit se contenter provisoirement du 14ème rang.

Si David Vincent s'est assuré de la première place en Division 3 après sa victoire de manche en Q1, Xavier Briffaud a trouvé le moyen de revenir au score en Q2 tandis que la surprise du jour - Maxime Sordet - empoche la troisième marche du podium provisoire devant les expérimentés Grégory Le Guernevé, Franck Delaunay et David Le Ferrand.

En Division 4, Florian Zavattin s'est révélé intouchable avec deux victoires ce samedi et creuse l'écart sur le rookie Sébastien Alemany et le revenant Guillaume Pinson. Xavier Goubill ne pointe pour sa part qu'au 7ème rang tandis que le gain de la première journée en Twingo RX est revenu à Emmanuel Danveau qui a trouvé le moyen de ralentir les velléités du surprenant Christopher Lhermelin et de Valentin Comte.

Crédit photo: www.pics-motorsport.com // Loic VIEL 

pubbanniereappel

pureRallycross TV

 

Nos Partenaires

pubcarreappel 

syxtronics

 pubcarreappel

 

fgracing

pubcarreappel 

14kh

 

picsmotorsport250ld

 

logophautopassion

 

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld