• FIL INFO // Tir groupé pour Ekstrom et Kristoffersson (ES5)

    FIL INFO // Tir groupé pour Ekstrom et Kristoffersson (ES5)

    Samedi 27 février  Arctic Rally Finland // Tir groupé pour Ekstrom et Kristoffersson Piégé dans la quatrième spéciale, Johan Kristoffersson a Lire la suite
  • Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    En dépit d’une huitième place au classement général ce vendredi soir, Oliver Solberg s’est néanmoins chargé d’illuminer cette première journée Lire la suite
  • Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Absent des listes du championnat de France Junior l’an dernier, Bryan Dufas effectuera néanmoins ses débuts officiels aux commandes de Lire la suite
  • RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    Confirmé pour un programme complet dans les rangs du RallyX Nordic en vue de cette saison 2021, Eirik Hesla Berget Lire la suite
  • Arctic Rally Finland : Ekstrom pour le “fun”, Kristoffersson en “découverte”

    Arctic Rally Finland : Ekstrom pour le “fun”, Kristoffersson en “découverte”

    Le champion du Monde World RX 2020 et son dauphin au classement général se retrouvent ce week-end sur la deuxième Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

Holjes 2008: Marcus Gronholm déjoue les pronostics

 gronholmomse

Sous l'impulsion d'un Andreas Eriksson reconverti avant l'heure en qualité de promoteur officieux de la discipline, la saison 2008 marquera une étape clé dans l'évolution du Rallycross avec la venue de Marcus Gronholm aux commandes d'une Ford Fiesta OMSE.

Jeune retraité du WRC après deux dernières tentatives marquées par deux couronnes de vice-champion du Monde en 2006 et 2007 sous les couleurs de Ford et M-Sport, Marcus Gronholm n'avait pas su résister à l'indécente proposition du patron de la firme OMSE avec un programme de trois courses dans les rangs du championnat d'Europe de Rallycross sur les épreuves d'Holjes, Valkenswaard et Slomczyn.

Total novice dans les rangs de la discipline, cela n'avait pas empêché Marcus Gronholm de s'imposer dès sa première sortie à ce niveau de la compétition. A l'époque, Andreas Eriksson avait d'ailleurs su user d'un stratagème bien connu des pensionnaires de la série continentale à cette période. Avec une grille de la première manche qualificative basée sur les résultats des essais chronométrés, la Fiesta de Gronholm n'avait pas participé à cette confrontation en dépit du fait d'avoir su réaliser le meilleur temps absolu des essais libres. Un stratagème pour récupérer une position de départ en Q1 au milieu des pilotes les moins rapides qui avait pleinement porté ses fruits.

Deuxième temps la première manche qualificative après avoir réussi à s'intercaler entre Kenneth Hansen et Jean-Luc Pailler, le finlandais s'attribuera la pole position pour la finale après un premier scratch en Q2 signé devant Michael Jernberg et Tony Croon puis en se contentant du septième chrono en Q3 devant le lituanien Linas Norkus et la paire tricolore Jean-Luc Pailler / Olivier Anne.

Si Marcus Gronholm entamait son périple en Rallycross de la meilleure manière qui soit, la suite de ses aventures aux Pays-Bas ainsi qu'en Pologne se révélera bien plus compliquée. Eliminé en finale B sur le circuit de Valkenswaard, Gronholm n'avait alors rien pu faire pour contenir le trio Hunsbedt/Hansen/Pailler qui avait alors filé tout droit vers le podium. Victime d'un tonneau en Q1 à la fin du mois de septembre en Polonge, Gronholm s'était contenté d'un seul et unique Top 10 pour échouer au stade de la finale C pendant que Kenneth Hansen profitait de l'occasion pour valider le 14ème et ultime titre européen de son immense carrière.