• RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    Transfuge de la catégorie CrossCar Junior, Rasmus Persson figurait parmi les pensionnaires les plus jeunes de la catégorie CrossCar Senior Lire la suite
  • Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Si Tony Bardeau dispose cette année d'une Renault Twingo ex-SET Promotion qu'il tentera de faire briller dans l'arène du Super1600, Lire la suite
  • Rallycross France: Faut-il revoir les règles du jeu?

    Rallycross France: Faut-il revoir les règles du jeu?

    Sport spectacle par excellence, le Rallycross repose sur un ADN qui n'a rien de commun avec les autres disciplines du Lire la suite
  • Rallycross France: Romain Barré voit double!

    Rallycross France: Romain Barré voit double!

    De retour sur la scène du championnat de France Super1600 avec la claire intention de prendre sa revanche sur la Lire la suite
  • Rallycross France: Une question de confiance pour Laurent Le Manac'h

    Rallycross France: Une question de confiance pour Laurent Le Manac'h

    Après avoir disputé deux courses la saison dernière dans les rangs de la Coupe de France de Division 3, Laurent Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

FIA World RX: Max Pucher joue les équilibristes

mjpplan2017

Entre l'annonce de sa collaboration avec le promoteur d'un Global Rallycross Championship contraint de mettre ses activités en sommeil et le retour du MJP Team Austria en FIA World RX avec Toomas Heikkinen et Andrew Jordan, Max Pucher joue clairement sur du velours.

Via le communiqué publié par l'équipe autrichienne ce jeudi, le patron du Team Austria a ainsi évité toute allusion à son rattachement au Global Rallycross et à une série européenne mettant en scène des châssis tubulaires à des coûts moindres dès 2019. A vrai dire, Max Pucher aura plutôt choisi de la jouer fine. Si ce dernier en a profité pour glisser un léger tacle à l'indéniable augmentation des coûts sur la scène du FIA World RX, la stratégie privilégiée par l'éminent entrepreneur autrichien fut plutôt de jouer la carte de l'apaisement.

"Ce fut une décision difficile pour nous que de ne pas participer à la totalité de la saison 2018 du FIA World RX. Si Andrew et Toomas ont tous les deux prouvé qu'ils étaient d'excellents pilotes capables de jouer un rôle au niveau mondial, pour eux comme pour les équipes privées, parvenir à décrocher le soutien de sponsors relève toujours d'une entreprise aussi délicate. Les coûts sont en constante augmentation et expliquent les raisons de ces difficultés. Pour autant, j'ai une confiance toujours aussi absolue quant à l'avenir de cette discipline et nous verrons comment les choses seront amenées à évoluer dans un futur proche" soulignait Max Pucher tout en affichant une impatience manifeste à l'idée de constater le niveau de forme des nouvelles Ford Fiesta construites cet hiver et qui apparaîtront sur la scène du FIA World RX lors des rendez-vous de Silverstone, Lohéac et Estering.

"Nos nouvelles Fiesta vont s'appuyer sur un nouveau châssis, de nouvelles suspensions et il en sera de même concernant le moteur et la boîte de vitesses. Depuis nos premiers tests, nous avons continué à assurer le développement de ces voitures et je dois dire que je suis plus que ravi à l'idée d'imaginer nos voitures prendre la piste dans les rangs du World RX, et ce, même si ce sera une entreprise difficile que de tenir tête aux équipes officielles"