• Rallycross France: Les anecdotes de Bernard Hainry

    Rallycross France: Les anecdotes de Bernard Hainry

    Principal artisan de l'aventure Citroën Ouest Compétition du début des années 1990 jusqu'à fin 2009, Bernard Hainry aura réussi à Lire la suite
  • FIA Euro RX3: Nils Volland est prêt à en découdre

    FIA Euro RX3: Nils Volland est prêt à en découdre

    Alors que le coup d'envoi du championnat d'Europe FIA Euro RX sera donné dans deux mois sur le circuit des Lire la suite
  • Rallycross France [Long Format]: Les multiples vies de Bernard Hainry

    Rallycross France [Long Format]: Les multiples vies de Bernard Hainry

    Figure emblématique du Rallycross français, Bernard Hainry se démarque également par une carrière aux multiples facettes. L'occasion pour nous de Lire la suite
  • RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    RallyX Nordic: L'adaptation express de Rasmus Persson

    Transfuge de la catégorie CrossCar Junior, Rasmus Persson figurait parmi les pensionnaires les plus jeunes de la catégorie CrossCar Senior Lire la suite
  • Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Rallycross France: Tony Bardeau joue la carte de la sécurité

    Si Tony Bardeau dispose cette année d'une Renault Twingo ex-SET Promotion qu'il tentera de faire briller dans l'arène du Super1600, Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

FIA World RX: Johan Kristoffersson tire les marrons du feu à Lohéac

kristofferssonloheac2018

Le leader du championnat du Monde n'a pas fait de détails à Lohéac ce samedi. Mis à l'épreuve à deux reprises en Q1 et Q2, Johan Kristoffersson est parvenu à se défaire des pièges dressés sur sa route pour se positionner aux commandes du général provisoire avec respectivement 7 et 8 longueurs d'avance sur la paire Mattias Ekstrom/Andreas Bakkerud.

Sans doute trop gourmand en Q2, Petter Solberg a quant à lui perdu le bénéfice d'une place parmi le trio de tête ce samedi. En délicatesse après avoir cédé une première fois la tête de la course à Johan Kristoffersson, Andreas Bakkerud a bien failli se faire piéger par son homologue norvégien. Finalement, c'est Timmy Hansen qui se saisira de l'ouverture offerte par ce duel entre les deux hommes pour couper la ligne d'arrivée au troisième rang et ainsi conforter sa place parmi le Top 5 du World RX. Des pilotes Peugeot qui demeurent bien isolés en Bretagne. Contraint de naviguer dans le trafic en Q1 et Q2, Sébastien Loeb ne pointe qu'au sixième rang avec un point d'avance sur Niclas Gronholm tandis que la paire Eriksson/Hansen n'échoue qu'à quatre points du pilote de pointe du clan Peugeot.

Les bonnes surprises de la journée se nomment Liam Doran/Guerlain Chicherit. Les deux nouveaux équipiers de la firme GCK complètent le Top 12 en compagnie de Timerzyanov mais la lutte avec Baumanis, 13ème ce samedi, promet une troisième manche qualificative explosive. Derrière, Andrew Jordan et Topi Heikkinen demeurent toujours en course pour le Top 12 tandis que les choses se compliquent pour Larsson et Rustad dont le compteur est resté bloqué à 52 unités et à 13 points désormais d'un ticket pour les phases finales. C'est encore pire pour Davy Jeanney qui, en dépit de ses efforts en Q2, accuse à présent 17 points de débours et se retrouve dans le sillage de Grégoire Demoustier.

Sur le front de la série Euro RX, Krisztian Szabo n'a pas tardé à prendre la mesure de son Audi S1 EKS. Le pilote hongrois occupe la tête de l'Euro RX avec 7 points d'avance sur Cyril Raymond tandis que le match entre Reinis Nitiss et Anton Marklund demeure toujours aussi intense. Avec deux points d'avance sur Marklund ce soir, Nitiss demeure virtuellement champion d'Europe. Dans leur sillage, il faudra noter la très belle prestation des pilotes G-FORS puisque JB Dubourg et Jere Kalliokoski occupent respectivement les rangs 5 et 6 du classement intermédiaire devant Bryntesson, Barbosa, Karai, Tohill et Magda Andersson.

En Super1600, Baciuska n'a pas trouvé d'adversaires à sa mesure. Le pilote du Volland Racing a mis la main sur les trois manches du jour et devance ses équipiers Marton, Nuriev ainsi que le leader du général, Artis Baumanis. Meilleur représentant tricolore, Yvonnick Jagu pointe au 5ème rang tandis que la paire Eveno/Terpereau doit respectivement se contenter des rangs 10 et 11.

En RX2, Guillaume De Ridder s'est lui aussi révélé intouchable en s'accaparant le gain des trois premières sessions du meeting devant Oliver Eriksson et William Nilsson. A noter les bonnes performances de Nathan Heathcote et Sami-Matti Trogen. Performants, les deux hommes occupent le Top 5 du RX2 ce samedi et relègent Krogstad et Evjen aux rangs 6 et 7.