• FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    Au terme d'une campagne 2020 largement perturbée par la crise sanitaire, la scène du Rallycross scandinave donne lieu à quelques Lire la suite
  • Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Bien que positionné parmi les favoris pour le titre de champion de France Junior, Romain Masselin n’apparaît toujours pas parmi Lire la suite
  •  FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    Après avoir été contraints d'annuler leur épreuve l'an dernier, les organisateurs de Lohéac planchent sur différents scénarios qui leur permettraient Lire la suite
  • FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    Mercredi 3 mars  Le coup d'envoi du CEZ repoussé Alors que le championnat d'Europe Centrale - CEZ - devait théoriquement débuter à Lire la suite
  • Petter Solberg:

    Petter Solberg: "Il faut savoir suivre son instinct”

    Quatre ans après ses débuts aux commandes d’une Supercar dans les rangs du RallyX Nordic, Oliver Solberg a apporté la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

Dakar: Le courant passe pour Guerlain Chicherit

chicheritextremeE

Si Guerlain Chicherit n'a toujours pas officiellement retrouvé les joies du Rallye-Raid et du Dakar depuis sa transition à plein temps dans les rangs du championnat du Monde de Rallycross, cela n'empêche pas le patron de la structure GCK de se mettre en évidence en marge des spéciales saoudiennes.

Invité de marque du Dakar, voici plusieurs jours que le tricolore s'amuse à cerner le comportement du SUV qui servira de base à la future série Extreme-E. Alors qu'il participera à une portion de l'étape finale du Dakar version 2020, Guerlain Chicherit a pu entrevoir tout le potentiel de cette machine 100% électrique au cours des derniers jours.

"Pour être tout à fait honnête, je suis plutôt surpris et impressionné. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre car c'est très différent de ce que je connaissais du Rallye-Raid. Cette voiture est très facile à conduire et met rapidement son pilote en confiance, indique l'ancien vainqueur de la Coupe du Monde des Rallyes-Raid.

"C'est très difficile de comparer cette voiture avec autre chose. En termes de puissance, c'est assez dingue puisque je n'ai jamais eu entre les mains une voiture de Rallye-Raid aussi véloce. Pour l'instant, le gros point fort de cette voiture, c'est sa capacité à se mouvoir dans le sable mou et dans le franchissement de dunes. Ça tombe plutôt bien car les dunes restent mon domaine de prédilection mais je dois bien admettre que je suis bluffé par le potentiel de cette machine"