• FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    C'est en cette fin de semaine que la fameuse deadline fixée par la FIA concernant la création d'un toujours très Lire la suite
  •  FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    Aligné le week-end dernier à Silverstone lors de la première étape du championnat Britannique de Rallycross, Derek Tohill fait partie Lire la suite
  • FIA World RX: Cyril Raymond

    FIA World RX: Cyril Raymond "confiant" pour Abu Dhabi?

    Alors que le varois a eu le temps de s'adonner à deux journées de tests au volant de la Clio Lire la suite
  •  FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    Le compte-à-rebours nous séparant de la première étape du championnat du Monde FIA de Rallycross est entré dans son ultime Lire la suite
  • FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    L'hiver a fait son œuvre et les rebondissements en série observés depuis août 2018 auront abouti à des chamboulements majeurs Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Dakar: Al Attiyah 1 - Loeb 0

alattiyahportrait2018

Seulement longue de 31 kilomètres, la première spéciale chronométrée disputée entre Lima et Pisco a vu la victoire du duo Nasser Al Attiyah / Mathieu Baumel. Au volant de leur Toyota Hilux, les deux hommes ont facilement dominé le clan de Peugeot.

Certes, le but du jeu lors de cette authentique mise en bouche se limitait à éviter autant que possible de se retrouver parmi les leaders et donc d'avoir à ouvrir la route ce dimanche pour la première véritable confrontation du Rallye avec un parcours long de 267 kilomètres (dont 65% de sable).

Pas un problème pour Nasser Al Attiyah qui attend avec une impatience manifeste ce premier examen de passage avec une boucle autour de Pisco composée à 90% de hors-piste.

« On a fait du bon boulot, sans prendre de risques inconsidérés, commentait Nasser Al Attiyah à l’arrivée. Je suis content d’avoir retrouvé le sable, c’est un peu comme mon deuxième oxygène ! Ça ne sera évidemment pas facile d’ouvrir la piste demain, mais j’ai confiance en Mathieu, mon navigateur, pour que nous fassions quand même une bonne spéciale. Ça ne sera pas la première fois que nous nous retrouvons dans cette situation. »

De son côté, Sébastien Loeb n'aura pas à négocier avec la même problématique. Ralenti par des problèmes de frein d'entrée de jeu, le pilote Peugeot ne pointait qu'à la 29ème place ce samedi et aura donc pour avantage de bénéficier des traces de ses concurrents pour se refaire une santé.

" J’ai perdu les freins dès le troisième kilomètre : pied au plancher. Le problème est venu de l’arrière. J’ai donc dû faire quasiment toute la spéciale en improvisant. Du coup j’étais vraiment très lent. C’était vraiment très délicat d’aborder les dunes dans ces conditions. L’important était de ne pas prendre de risque et de terminer la spéciale. Nous sommes à l’arrivée. C’est tout ce qui compte."

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld