Interview Andreas Bakkerud: “Pas si simple de se réadapter à un tout nouveau contexte”

bakkerudholjes20206

Contraint d’attaquer la saison 2020 sans disposer du moindre recul sur sa monture, pas plus que sur sa nouvelle équipe, il n’y aura pas eu de miracle pour un Andreas Bakkerud confronté à 15 derniers jours d’une pure folie dont il se serait bien passé.

Plombé par des problèmes contractuels, le norvégien a abordé cette campagne 2020 sans la moindre séance de tests à mettre à son actif et se sera contenté d’un léger shakedown sur la piste de Strangnas à la veille du coup d’envoi du championnat.

Pas suffisant pour être en mesure d’anticiper et de saisir le mode d’emploi d’une Megane avec laquelle il a pourtant réussi à glaner deux qualifications pour une finale.

Un état de fait d’autant plus évident qu’avec une saison sportive décalée à la fin du mois d’août, les animateurs du World RX doivent composer avec des changements météorologiques imprévisibles et de pistes dont le revêtement est en perpétuelle évolution et, dans ce contexte, connaître sa monture sur le bout des doigts devient un impératif.

Toutefois, en dehors de cette course 1 d’Holjes qui avait viré à la catastrophe, le norvégien a pu prouver sa véritable valeur depuis en réussissant l’exploit de glaner pas moins de cinq Top 5 en qualifications sur ses neuf dernières sorties, quand, sur la même période Anton Marklund n’est parvenu à atteindre ce fameux Top 5 qu’à une seule reprise.

Retrouvez notre interview d’Andreas Bakkerud ci-dessous!

Cet article est réservé à nos abonnés! Pour y accéder, veuillez vous connecter dans la partie supérieure droite de l'écran. Vous rencontrez des difficultés pour vous abonner? Adressez-nous un message à l'adresse suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

banniereabonnementaccueil


aboban2

aboban4


aboban5


aboban3