• Le message touchant de SET Promotion pour Tommi Hallman

    Le message touchant de SET Promotion pour Tommi Hallman

    Alors que le Finlandais a décroché le titre de la division européenne du Nitro Rallycross le week-end dernier dans le Lire la suite
  • Nitro Rallycross: Les nuits sans sommeil de JC Raceteknik

    Nitro Rallycross: Les nuits sans sommeil de JC Raceteknik

    Si Robin Larsson a pu conforter sa position de leader sur le front du Nitro Rallycross, charge est de constater Lire la suite
  • Nitro Rallycross: Robin Larsson n'a pas cherché à forcer le destin

    Nitro Rallycross: Robin Larsson n'a pas cherché à forcer le destin

    Alors que la troisième étape du Nitro Rallycross a permis à un troisième pilote différent de s'imposer ce dimanche sur Lire la suite
  • Nitro Rallycross: Pastrana ouvre son compteur, Larsson prend le large

    Nitro Rallycross: Pastrana ouvre son compteur, Larsson prend le large

    Après une domination à sens unique du Monster Energy RX Cartel lors des deux premières épreuves de la saison 2022, Lire la suite
  • Nitro Rallycross: Le coup de gueule de Kevin Eriksson

    Nitro Rallycross: Le coup de gueule de Kevin Eriksson

    A la lutte face à Travis Pastrana pour une accession directe à la finale du Nitro Rallycross ce dimanche à Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

banniereappli130422

 

 

spa2022

 

Sébastien Loeb s'offre un "vieux" record

loebSI202201220169 news

A 47 ans, Sébastien Loeb est devenu le plus pilote le plus âgé de l'histoire du WRC à pouvoir s'offrir le gain de la plus haute marche du podium au terme d'un duel haletant avec la Toyota Yaris de Sébastien Ogier

 

 

Positionné aux commandes de l'épreuve entre la cinquième et la dixième spéciale, Sébastien Loeb avait pourtant été contraint d'abandonner son bien au pilote Toyota samedi en milieu de journée avant que l'ES 13 ne s'impose comme un nouveau tournant de l'épreuve.

Pendant que Loeb faisait un choix audacieux en misant sur des slicks, Ogier imitait ce dernier en délaissant ses deux gommes pour la neige pour s'élancer dans une configuration similaire à celle privilégiée par le pilote M-Sport.

Un coup gagnant pour Ogier qui reprenait 16.1s sur Loeb tout en portant son avantage à 21.1s en amont de la dernière journée de compétition. Hélas pour Ogier, une crevaison survenue dans l'avant-dernière spéciale se chargeait d'inverser une dernière fois la dynamique. Relégué à 34.1s de Loeb à l'arrivée de l'ES 16, Ogier cédait le commandement du Rallye à son homologue pour 9.5s.

De quoi boucler définitivement l'issue de ce Monte-Carlo 2022 marqué par la 80ème victoire en carrière de l'ancien pensionnaire du championnat du Monde de Rallycross. A 47 ans, Loeb devient le pilote le plus âgé à s'imposer à ce niveau de la compétition et efface des tablettes un certain Bjorn Waldegard vainqueur du Safari Rallye à 46 ans et 5 mois en 1990. 

« C'est incroyable, ça faisait si longtemps que je n'avais pas gagné. J'espérais réussir de belles choses en arrivant ici, mais de là à gagner. Et puis il y a eu la crevaison de Sébastien Ogier qui s'était montré très fort tout au long du week-end, soulignait Loeb au micro de Canal +.

De son côté, au terme d'un week-end contrasté, Oliver Solberg et son navigateur Elliott Edmondson ont été contraints de déclarer forfait ce dimanche matin. Après un septième temps signé dans la première spéciale du jour, Hyundai Motorsport a pris la décision de retirer son équipage pour des raisons médicales.

Solberg ralenti par des gaz d'échappement remontant jusque dans son habitacle depuis le début du rallye, le Suédois a été contraint de jeter l'éponge.

"Ils se sont sentis de plus en plus mal physiquement à mesure que le rallye avançait, soulignait Pernilla Solberg au micro de la chaîne suédoise SVT.

"Oliver et Elliott ont passé trois jours à respirer des gaz d'échappement et s'ils ne se sentaient déjà pas au top de leur condition ce week-end, la situation ne s'est pas améliorée ce matin"

Team manager de l'équipe Hyundai Motorsport, Julien Moncet estime pour sa part qu'il s'agissait de la plus sage des décisions.

"Même si l'équipe a réussi à corriger une grande majorité des problèmes sur la voiture, il n'empêche que la course a été compliquée pour Oliver. Il ne se sentait pas bien. Ce n'est pas une situation idéale que de devoir respirer des gaz d'échappement aussi longtemps. C'est très perturbant lorsqu'on doit être focalisé à 100% sur le pilotage. Pour Oliver, c'était tout simplement impossible de continuer comme cela"

BASRXCapture

pureRallycross TV

 

Tweets

Nos Partenaires

spa22banniere2200682 RX Supports RTBF 1080x1920px 

 

syxtronics

 

fgracing

 

14kh

 

picsmotorsport250ld

 

logophautopassion

 

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld