• DiRT 2.0: Un Dall'olmo peut en cacher un autre

    DiRT 2.0: Un Dall'olmo peut en cacher un autre

    Titré sacré champion du Monde de Rallycross sur la plateforme DiRT 2.0 l'an dernier, Killian Dall'olmo a abandonné ce samedi Lire la suite
  • FIL INFO // ES8: Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus

    FIL INFO // ES8: Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus

    Samedi 27 février  Arctic Rally Finland // Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus Pour la deuxième fois consécutive, Johan Kristoffersson Lire la suite
  • Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    En dépit d’une huitième place au classement général ce vendredi soir, Oliver Solberg s’est néanmoins chargé d’illuminer cette première journée Lire la suite
  • Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Absent des listes du championnat de France Junior l’an dernier, Bryan Dufas effectuera néanmoins ses débuts officiels aux commandes de Lire la suite
  • RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    Confirmé pour un programme complet dans les rangs du RallyX Nordic en vue de cette saison 2021, Eirik Hesla Berget Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

Vincent Mercier sur le toit de l'Europe en Italie!

merciertitre2019

Revenu à cinq points du leader du Buggy1600 à une épreuve du terme de la saison 2019, Vincent Mercier est parvenu à faire trébucher le tchèque Petr Nikodem sur la piste italienne de Maggiora pour s'emparer de son premier titre de champion d'Europe d'Autocross.

Si les deux hommes se sont retrouvé au coude à coude dès les qualifications en convertissant la première et la deuxième place du classement intermédiaire établi à l'issue des trois manches au programme, tout a basculé en finale lorsque Petr Nikodem a été contraint à l'abandon. Une aubaine sur laquelle Vincent Mercier a parfaitement su capitaliser en dépit d'une casse de rotule dès le quatrième tour pour empocher sa quatrième victoire de la saison et ainsi verrouiller une première consécration internationale.

« Quand j'ai compris que Petr Nikodem venait de casser sur la grille de départ de la finale, j'ai véritablement senti que le titre allait être pour moi. J'étais comme un dingue derrière le volant. Et puis, je casse une rotule dans le quatrième tour de la finale tout en parvenant tout de même à remporter la victoire. C'est un scénario complètement fou. Il me fallait une réussite maximale pour aller chercher le titre ce week-end mais je crois bien que la chance était avec moi, soulignait l'ancien pensionnaire de la Twingo RX.