• FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    Au terme d'une campagne 2020 largement perturbée par la crise sanitaire, la scène du Rallycross scandinave donne lieu à quelques Lire la suite
  • Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Bien que positionné parmi les favoris pour le titre de champion de France Junior, Romain Masselin n’apparaît toujours pas parmi Lire la suite
  •  FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    Après avoir été contraints d'annuler leur épreuve l'an dernier, les organisateurs de Lohéac planchent sur différents scénarios qui leur permettraient Lire la suite
  • FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    Mercredi 3 mars  Le coup d'envoi du CEZ repoussé Alors que le championnat d'Europe Centrale - CEZ - devait théoriquement débuter à Lire la suite
  • Petter Solberg:

    Petter Solberg: "Il faut savoir suivre son instinct”

    Quatre ans après ses débuts aux commandes d’une Supercar dans les rangs du RallyX Nordic, Oliver Solberg a apporté la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

Veiby brille, Solberg aux portes du Top 10

solbergolivermonte1

Alors que la deuxième journée de compétition bat son plein sur le Monte-Carlo, quelques anciens pensionnaires de la discipline Rallycross se sont mis en évidence.

A commencer par un Sébastien Loeb qui a su mettre à profit son expérience pour passer au travers des pièges que n'a pas pu éviter le champion du Monde sortant Ott Tanak ce vendredi matin. Après cinq spéciales, Sébastien Loeb occupe la quatrième place du classement général tout en se permettant de signer un deuxième temps dans l'ES3 de Curbans. Toutefois, avec un ordre de passage peu avantageux, l'homme aux deux succès engrangés en championnat du Monde de Rallycross ne manque pas de se plaindre de trajectoires compliquées à négocier en raison de la terre et de la boue déposés par ses concurrents.

Sur la scène du WRC2, la surprise est à chercher du côté d'Ole-Christian Veiby. Bien que ralenti par des problèmes de frein sur sa Hyundai i20 R5 depuis le début de la matinée, l'ancien pilote de la firme KMS occupe les commandes du classement général. Rapporté à l'ensemble des montures du groupe R5 engagées sur ce Monte-Carlo, Veiby pointe à la deuxième place au milieu des purs spécialistes de l'épreuve et le norvégien de s'emparer d'un premier scratch en RC2 lors de l'ES3.

Pour Oliver Solberg, la découverte du monument que constitue le Rallye Monte-Carlo se poursuit. Venu pour engranger de l'expérience, le suédois n'a pas jugé bon de s'engager parmi la catégorie WRC3. Néanmoins, cela n'empêche pas Solberg de jouer la carte de la régularité au sein d'un classement RC2 dont il occupe la 11ème place après les cinq premières spéciales. Si Solberg aura occupé le Top 10 le temps de trois spéciales entre l'ES2 et l'ES4, il a toutefois perdu deux positions durant l'ES5 entre Avançon et Notre Dame du Laus.

Enfin, Teemu Suninen n'aura pas eu la réussite escomptée. Ralenti jeudi soir par des problèmes de surchauffe moteur, des ennuis de transmission lors de l'ES2 ont contraint l'ancien pensionnaire de la firme Set Promotion à repartir en Super Rally ce matin. Après trois Top 8 consécutifs signés sur les trois boucles de la journée, Suninen passe de la 31ème à la 22ème place.