• Montalegre fait presque carton plein, l'Asie pointe le bout de son nez

    Montalegre fait presque carton plein, l'Asie pointe le bout de son nez

    Alors que le tracé portugais accueillera pour la huitième fois une épreuve du championnat du monde FIA de Rallycross, Montalegre Lire la suite
  • Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Le hasard fait souvent bien les choses pour Guillaume De Ridder

    Si le champion FIA RX2e n'a pas été en mesure de décrocher un volant dans les rangs du World RX Lire la suite
  • Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    Rallycross France: Le flair de Jean-Sébastien Vigion

    L'intersaison est souvent le moment opportun pour parvenir à dénicher les meilleures affaires disponibles sur le marché. Une chose est Lire la suite
  • FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    FIA World RX: Un chiffre magique pour Holjes

    Si la saison 2022 n'a pas permis aux organisateurs d'Holjes d'accueillir une étape du championnat du Monde FIA, ces derniers Lire la suite
  • FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    FIA World RX: Des changements majeurs annoncés pour 2023

    Alors que le conseil mondial de la FIA a validé ce mercredi le calendrier de la saison 2023, quantité de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 applicationiosapplicationandroid

 

 

pubbanniereappel 

Trophée Andros: Pas de regrets pour le DA Racing

dubourgjb2019stadedefrance

Après avoir conquis de haute-lutte un quatrième titre consécutif sur le front du Trophée Andros, JB Dubourg n'est pas parvenu à valider ses objectifs de victoire dans l'enceinte du Stade de France samedi dernier. Associé à Andréa Dubourg, le quadruple vainqueur de la série givrée préférait se focaliser sur l'essentiel.

 

 

Venu avec la ferme intention de mettre en évidence sa couronne fraîchement acquise sur la glace de Super Besse, JB Dubourg ne sera pas parvenu à prendre le dessus sur Franck Lagorce lors de la finale du défi "thermique vs électrique" tandis que sa collaboration avec son cadet - Andréa - se sera révélée des plus productives puisque les deux hommes se sont assurés de la troisième marche du podium dans le sillage des équipages Olivier Panis/Aurélien Panis et Sébastien Loeb/Franck Lagorce.

Pas de victoires à déplorer certes, mais pas de quoi gâcher le plaisir du pilote girondin pour autant.

« Quel bonheur de pouvoir rouler dans l’enceinte du Stade de France, c’est un moment privilégié, tu te sens porté par le public", indique JB Dubourg.

syxtronics

"Ma priorité en entrant dans le Stade était de prendre un maximum de plaisir et tout s’est passé comme je le souhaitais. J’ai remporté mon duel face à Olivier Panis avant de terminer à quelques dixièmes de Franck Lagorce, une fois de plus, nous étions dans le match. Je n’ai aucun regret. C’est la première fois que je disputais une Super Finale avec mon frère Andréa et nous montons sur la troisième marche du podium, il n’y a pas mieux pour terminer l'hiver. Je tiens à remercier Frédéric Gervoson et Max Mamers pour ces trente années de Trophée Andros." concluait le pensionnaire du DA Racing tout en profitant d'ailleurs de son passage devant les caméras de la Chaîne Auto Moto pour révéler qu'il repartirait en 2019 pour un programme complet en championnat d'Europe Euro RX à compter du printemps prochain.

De son côté, et après avoir remporté une première course en carrière dans les rangs de la catégorie Elite Pro un peu plus tôt cet hiver, Andréa Dubourg a parfaitement su préserver la mécanique au cours d'une course relais largement perturbée par des conditions de piste devenues très délicates.

« L’ambiance et l’atmosphère sont particulièrement uniques avec les 40000 personnes présentes dans le Stade, c’est génial !", indique Andréa avant de reprendre:

"Sur une piste comme celle du Stade de France, tu sais que tu n’as pas le droit à l’erreur, car les murs sont très proches et les conditions de courses étaient particulièrement délicates. Ce n’est pas l’idéal pour se lâcher complètement au volant, ma priorité était de ramener la voiture intacte pour que « JB » puisse finir la course. C’est sûr, tu es obligé de rouler un peu sur la retenue pour éviter une erreur éliminatoire, mais à la fin c’est bon de se retrouver sur un podium avec Sébastien Loeb ou Olivier Panis. »

Pour sa part, Andreas Bakkerud s'est quant à lui contenté de la cinquième place finale au volant de l'Andros Car électrique qu'il partageait avec Nicolas Prost. 

dprace

pubbanniereappel

pureRallycross TV

 

Nos Partenaires

pubcarreappel 

syxtronics

 pubcarreappel

 

fgracing

pubcarreappel 

14kh

 

picsmotorsport250ld

 

logophautopassion

 

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld