• FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    C'est en cette fin de semaine que la fameuse deadline fixée par la FIA concernant la création d'un toujours très Lire la suite
  •  FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    Aligné le week-end dernier à Silverstone lors de la première étape du championnat Britannique de Rallycross, Derek Tohill fait partie Lire la suite
  • FIA World RX: Cyril Raymond

    FIA World RX: Cyril Raymond "confiant" pour Abu Dhabi?

    Alors que le varois a eu le temps de s'adonner à deux journées de tests au volant de la Clio Lire la suite
  •  FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    Le compte-à-rebours nous séparant de la première étape du championnat du Monde FIA de Rallycross est entré dans son ultime Lire la suite
  • FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    L'hiver a fait son œuvre et les rebondissements en série observés depuis août 2018 auront abouti à des chamboulements majeurs Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Sébastien Loeb s'accroche, Reinis Nitiss à l'assaut!

loebdakar20182

Tandis que Sébastien Loeb continue d'avancer avec prudence dans le sable et les dunes péruviennes, Reinis Nitiss s'apprête quant à lui à mettre le cap sur les 24 heures de Dubai. Un nouvel exercice inédit pour lequel le pilote letton entend faire les choses dans le bon ordre.

 

 

Après la faillite de Nasser Al Attiyah lors de la deuxième étape du Dakar disputée ce dimanche, le pilote Toyota n'aura pas tardé à réagir en reléguant la première Peugeot de Stéphane Peterhansel à plus de quatre minutes. Pour Sébastien Loeb en revanche, c'est avec un débours de 8 minutes sur le Toyota Hilux de la paire Al Attiyah/Baumel qu'il coupera la ligne d'arrivée. Dans un milieu hostile dans lequel il ne se sent guère dans son élément, le pensionnaire du FIA World RX a préféré redoubler de prudence pour se sortir des nombreux pièges à même de se dresser sur sa route. Quatrième du général à plus de 10 minutes de son équipier Stéphane Peterhansel, Loeb se montrait néanmoins satisfait à l'idée d'avoir survécu à une étape des plus sélectives.

" Nous avons fait quelques erreurs ce matin lors de la première spéciale qui nous ont servis de leçon pour le reste de la journée. Notre rythme était correct dans la seconde partie. Nous n’avons pas voulu prendre de gros risques dans une étape piégeuse" indique Sébastien Loeb.

Pour Peugeot, la principale menace se nomme désormais Nasser Al Attiyah. Transparent la veille, le pilote Toyota s'est offert une véritable démonstration de force, prouvant qu'il demeure plus que jamais le danger numéro 1 pour la marque au lion. Ralenti par les problèmes de santé éprouvés par son navigateur Mathieu Baumel lors de la deuxième journée de compétition, le pilote Qatari semble avoir retrouvé toute sa verve.

« C’était une bonne journée, se réjouissait Nasser Al Attiyah, d’autant que nous avons quand même crevé à deux reprises. C’était une combinaison de dunes et de fesh-fesh, cette poudre de sable qui reste en suspension dès qu’on y met les roues. Mathieu avait récupéré toutes ses capacités, et il a fait du bon boulot en navigation. On montre encore une fois que l’on est dans le match. Demain, le désavantage d’ouvrir la piste sera moindre vu que le départ est donné sous forme de mass start. »

Ce mardi, les équipages devront se sortir d'une nouvelle étape piège avec une boucle à parcourir autour de San Juan de Marcona. De quoi créer quelques écarts avec des secteurs sablonneux parmi les plus longs jamais empruntés par le Dakar.

Plus proche de nos bases, Reinis Nitiss s'apprête quant à lui à quitter sa Lettonie natale pour Dubai où il y disputera à partir de ce jeudi les 24 heures de Dubai au volant d'une Audi RS3 LMS de la structure belge AC Motorsport.

"A nouvelle année, nouvelles opportunités commente Reinis Nitiss. Je n'ai pas la moindre idée de ce à quoi je dois m'attendre. La décision de participer à cette course s'est faite de manière inattendue mais je compte bien profiter de cette intersaison pour expérimenter de nouvelles choses et accumuler de nouvelles connaissances dans une discipline qui m'est parfaitement inconnue. C'est en tout la première fois que je participerai à une épreuve au long cours, le tout, avec une voiture dont la vitesse de pointe sera bien supérieure à ce dont j'ai l'habitude en Rallycross. Cela signifie également que la moindre erreur derrière le volant pourrait aussi avoir de lourdes conséquences"

Après des essais à venir ce jeudi, le coup d'envoi de l'épreuve sera donné vendredi à 16 heures.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld