•  FIA World RX (Cape Town): Les finalistes passés au crible

    FIA World RX (Cape Town): Les finalistes passés au crible

    Retrouvez ci-dessous l'analyse détaillée des pilotes parvenus à atteindre le cap de l'ultime Top 6 lors de l'ultime épreuve de Lire la suite
  • FIA World RX: Bakkerud et Hansen calment le jeu

    FIA World RX: Bakkerud et Hansen calment le jeu

    Après cette étape de Cape Town ayant participé à transformer les différentes plateformes de social medias en véritable poudrière, Andreas Lire la suite
  • FIA World RX (Cape Town): Andreas Bakkerud plombé par le secteur 2

    FIA World RX (Cape Town): Andreas Bakkerud plombé par le secteur 2

    Si le norvégien est parti à la faute en finale de Cape Town sur la portion en terre du circuit, Lire la suite
  • RX2 Series: Oliver Eriksson dans la légende

    RX2 Series: Oliver Eriksson dans la légende

    Le suédois de 20 ans n'a pas tremblé à l'heure de valider sa deuxième couronne consécutive dans les rangs du Lire la suite
  •  RX2 Series: Le calendrier 2020 publié

    RX2 Series: Le calendrier 2020 publié

    Au lendemain du deuxième titre consécutif décroché par Oliver Eriksson dans les rangs du RX2 Series, l'antichambre du Supercar a Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Rallycross France (Lessay): Philippe Maloigne puissance 6

maloigne2019lessaylv

Auteur d'en envol stratosphérique en finale, Philippe Maloigne est allé décrocher son sixième succès en carrière dans l'arène du Supercar tricolore. Seulement troisième des qualifications, le pilote G-FORS a su passer à l'abordage au moment le plus opportun pour contrer une paire Samuel Peu/Fabien Chanoine dont le statut de favoris à la victoire aura volé en éclats d'entrée de jeu.
Son départ depuis le troisième couloir de la première ligne restera un cas d'école qui risque bien de hanter les nuits de Samuel Peu et Fabien Chanoine pour quelques jours encore. Discret durant les manches qualificatives, Philippe Maloigne n'aura pas fait dans le détail pour coiffer sa première victoire. Outre un départ autoritaire qui le verra prendre sans encombres les commandes de la course dès le premier virage, Philippe Maloigne aura également su bénéficier de concurrents dont l'impatience fut manifeste lorsqu'ils ont choisi de s'engouffrer dans le joker lap de manière anticipée. Ressortis tous deux dans le trafic, Samuel Peu parviendra à remonter jusqu'au second rang tout en mettant deux tours durant une pression folle sur les épaules d'un Philippe Maloigne qui ne flanchera à aucun moment pour signer une deuxième victoire consécutive dans la Manche après celle obtenue en octobre dernier.
 
Pour Fabien Chanoine en revanche, il se faisait piéger par Laurent Bouliou pour le compte de la troisième marche du podium après avoir perdu un temps conséquent dans les échappements de Nicolas Briand.
 
Au classement général du championnat, Samuel Peu termine ce premier meeting de la saison aux commandes du Supercar avec 38 unités, soit une de plus que Philippe Maloigne tandis que Fabien Chanoine complète le podium provisoire avec 6 points de retard sur le leader.
 
Jagu à un rythme d'enfer
En Super1600, ce premier week-end de la saison s'est résumé en un duel entre Yvonnick Jagu et Jimmy Terpereau. Si les deux hommes se sont livré à de sérieuses explications de texte durant les qualifications, c'est le premier cité qui s'est imposé au terme de cette première étape de la saison. Deuxième, Jimmy Terpereau devançait un étonnant David Moulin tandis que Valentin Comte et Mickael Martin complétaient le top 5 devant Marc Pouderoux et une paire Eouzan/Fosse contrainte à l'abandon quelques secondes après le départ. 
 
Sur le front de la Division 3, l'issue du meeting s'est jouée dès les premiers mètres de course et un virage 2 dont David Le Ferrand fera les frais. Dans une attaque de tous les instants pour la victoire finale, Xavier Briffaud résistait aux assauts de David Vincent pour finalement virer aux commandes d'une course qu'il ne lâchera plus jamais. Longtemps installé parmi le Top 3, Maxime Sordet négociait mal son joker lap et s'en trouvait contenu à un rageant quatrième rang dans le sillage de David Vincent et d'un Nicolas Beauclé qui signait son premier podium en carrière.
 
Du côté du F2000 et de la Division 4, jamais Xavier Goubill n'aura été inquiété un seul instant durant ce premier week-end de la saison. Jean-François Blaise rapidement mis hors-course après un lourd contact avec le rail lors des qualifications, Sébastien Le Ferrand et Jean-Mickael Guérin complétaient ce premier podium de la saison devant un Tony Bardeau de retour aux affaires après une campagne 2018 compliquée. Cependant, la sensation du week-end n'est autre que le local de l'étape. Pour sa première sortie dans la discipline, Dorian Deslandes s'offrait la 5ème place du meeting devant l'expérimenté Christophe Barbier.
 
Enfin, la Coupe Twingo RX n'aura pas souri à Dylan Dufas. Grand favori à la victoire, un faux-départ à l'heure d'entamer l'ultime Top 8 du meeting emportait les espoirs d'un Dufas qui avait déjà tout mis en œuvre pour résister au retour de Mathieu Moreau pour le compte du classement intermédiaire. Quatrième des qualifications, c'est finalement, Christophe Lortie qui profitera des ennuis de Dylan Dufas pour signer un succès inédit en Twingo RX devant Louis Chêne et Clément Jan. Pourtant véloce tout au long du week-end, Mathieu Moreau échoue aux portes du podium tandis que Romain Masselin était contraint à l'abandon dans le dernier virage de la course.
Crédit photo: www.pics-motorsport.com 

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

titanstarifs

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld