• FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    FIA Euro RX: Bermingrud out, Solberg-Hansen in?

    Au terme d'une campagne 2020 largement perturbée par la crise sanitaire, la scène du Rallycross scandinave donne lieu à quelques Lire la suite
  • Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Rallycross France: Romain Masselin attend son heure

    Bien que positionné parmi les favoris pour le titre de champion de France Junior, Romain Masselin n’apparaît toujours pas parmi Lire la suite
  •  FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    FIA World RX: Des hypothèses de travail pour Lohéac

    Après avoir été contraints d'annuler leur épreuve l'an dernier, les organisateurs de Lohéac planchent sur différents scénarios qui leur permettraient Lire la suite
  • FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    FIL INFO // Le coup d'envoi du championnat CEZ repoussé

    Mercredi 3 mars  Le coup d'envoi du CEZ repoussé Alors que le championnat d'Europe Centrale - CEZ - devait théoriquement débuter à Lire la suite
  • Petter Solberg:

    Petter Solberg: "Il faut savoir suivre son instinct”

    Quatre ans après ses débuts aux commandes d’une Supercar dans les rangs du RallyX Nordic, Oliver Solberg a apporté la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

Oliver Solberg à l'arrêt

solbergmonte1

Le pilote suédois s'est fait piéger ce samedi matin lors de la 10ème spéciale du Rallye Monte-Carlo.

Après avoir attaqué la journée par un probant quatrième temps parmi les montures du groupe R5 lors de l'ES9, Oliver Solberg est parti à la faute sur la piégeuse spéciale reliant la Bréole à Selonnet 1.

"J'ai réussi à aller au bout de la spéciale mais j'ai perdu pas loin de 22 minutes suite à une embardée qui a causé pas mal de dégâts au niveau de notre train arrière, indiquait un Solberg qui a toutefois réussi à rejoindre le parc d'assistance dans les délais impartis par le règlement.

De son côté, même Sébastien Loeb a souffert dans la dernière boucle de la matinée en lâchant plus de 38 secondes au vainqueur Elfyn Evans. Rien qui ne puisse toutefois remettre en question la quatrième place du tricolore au général tandis que Teemu Suninen est parvenu pour la deuxième fois depuis le début du Rallye à prendre l'ascendant sur le nonuple champion du Monde FIA.

Enfin, Ole-Christian Veiby s'accroche pour sa part à la deuxième place du général sur la scène du WRC2. Au classement RC2, Veiby demeure toujours quatrième derrière les trois R5 de Camilli, Ciamin et Ostberg.