• FIA World RX (Cape Town): Andreas Bakkerud plombé par le secteur 2

    FIA World RX (Cape Town): Andreas Bakkerud plombé par le secteur 2

    Si le norvégien est parti à la faute en finale de Cape Town sur la portion en terre du circuit, Lire la suite
  • RX2 Series: Oliver Eriksson dans la légende

    RX2 Series: Oliver Eriksson dans la légende

    Le suédois de 20 ans n'a pas tremblé à l'heure de valider sa deuxième couronne consécutive dans les rangs du Lire la suite
  •  RX2 Series: Le calendrier 2020 publié

    RX2 Series: Le calendrier 2020 publié

    Au lendemain du deuxième titre consécutif décroché par Oliver Eriksson dans les rangs du RX2 Series, l'antichambre du Supercar a Lire la suite
  • FIA World RX: Andreas Bakkerud vers un lent travail de reconstruction

    FIA World RX: Andreas Bakkerud vers un lent travail de reconstruction

    Battu sur le fil ce week-end par Timmy Hansen pour le gain du titre mondial, Andreas Bakkerud va maintenant devoir Lire la suite
  • FIA World RX: Cape Town 2017, la course qui calme tout le monde!

    FIA World RX: Cape Town 2017, la course qui calme tout le monde!

    La fameuse touchette survenue en finale ce dimanche à Cape Town tend à nous faire oublier à quel point pareil Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Suède): Andreas Bakkerud remporte des qualifications "4 saisons" à Holjes

bakkerudportrait20192

Les pensionnaires du FIA World RX auront eu droit à toutes les conditions possibles et imaginables durant les quatre manches qualificatives du meeting d'Holjes. Une problématique qui contribue à faire les affaires d'Andreas Bakkerud qui signe sa deuxième victoire en qualifications cette saison après ses 16 points ramenés de Spa à la mi-mai.

S'il demeure bien difficile d'y voir clair avant le coup d'envoi des phases finales quant au véritable niveau de forme des forces en présence, Andreas Bakkerud a toutefois assuré l'essentiel ce dimanche matin en confortant sa position de leader de l'étape d'Holjes.

Une fin de matinée dont les résultats auront été dictés, comme depuis le début du meeting, par l'évolution permanente de la piste et qui permet au norvégien de reprendre deux points à Kevin Hansen au classement général du championnat et 5 sur un Timmy Hansen qui, à cet instant de la journée, n'est plus le leader théorique du général et laisse à son frère cadet le soin de lui reprendre les commandes du World RX.

Troisième, Kevin Hansen n'a toutefois rien pu faire pour contenir Sebastian Eriksson. Détonnant d'efficacité hier lors des essais libres, il aura fallu quatre manches au pilote suédois pour enfin retrouver son tempo et s'offrir son premier scratch en carrière à ce niveau de la compétition. A Holjes où une qualification sur la première ligne de la grille est un passage obligatoire pour s'assurer d'un ticket pour l'ultime Top 6, Sebastian Eriksson enfile désormais un costume de favori à la victoire.

Pour Andreas Bakkerud, une bonne partie de sa saison va se jouer dès le stade des demi-finales puisqu'il y retrouvera à ses côtés Kevin Hansen tandis que Timmy Hansen s'élancera dans les échappements de l'Audi S1. Kevin Abbring, Anton Marklund et Kevin Eriksson compléteront la grille de la première demi-finale tandis que la deuxième opposera des pilotes qui n'ont, en partie, absolument rien à jouer au général.

En effet, avec une première ligne opposant Seb Eriksson et Reinis Nitiss, seuls Niclas Gronholm et Janis Baumanis joueront gros sur cette confrontation. Si Baumanis devance Gronholm pour une unité au général du championnat dans le match qui les oppose pour la quatrième place, les deux hommes auront autant à perdre qu'à gagner. Un fait d'autant plus évident que la rencontre des trois leaders du général que sont Timmy Hansen, Andreas Bakkerud et Kevin Hansen laisse poindre une tension de premier choix. En cas de faillite du fameux trio en demi-finale et d'accession de Gronholm et Baumanis à la finale, le championnat pourrait s'en trouver complètement relancé.

En revanche, pour la première fois de la saison 2019, aucun tricolore n'aura l'opportunité de se produire au cours de ces demi-finales. Parti à la faute à deux reprises ce matin, Cyril Raymond termine son meeting à la 20ème place tandis que le joker lap oublié de Fabien Pailler en Q3 lui ôte l'opportunité d'accéder au Top 12. Pour Guerlain Chicherit, le pilote GCK échoue à la 14ème place dans le sillage d'un Jonathan Pailler qui aurait très certainement eu un excellent coup à jouer s'il ne s'était pas engouffré en troisième position dans le joker lap dès le premier tour de la Q4. Pour cinq petites unités, le pilote Pailler Compétition passe, lui aussi, à côté d'une performance de choix tandis que Guillaume De Ridder conclut son effort dans une égalité parfaite avec son équipier varois de la GCK Academy.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

titanstarifs

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld