• FIA World RX: Timmy Hansen ou la course au

    FIA World RX: Timmy Hansen ou la course au "mental"

    Si Timmy Hansen a remporté son titre mondial sur la plus courte des marges en Afrique du Sud en triomphant Lire la suite
  • Sami-Matti Trogen démarre bien

    Sami-Matti Trogen démarre bien

    Focalisé sur le championnat de Finlande des Rallyes cette saison, le pensionnaire du RX2 Series Sami-Matti Trogen a parfaitement débuté Lire la suite
  •  Une stratégie millimétrée pour Oliver Solberg

    Une stratégie millimétrée pour Oliver Solberg

    Si Oliver Solberg a passé une partie de sa prime jeunesse à Monaco, c'est désormais aux commandes d'une Polo R5 Lire la suite
  • FIA World RX: Reinis Nitiss ne croyait pas à l'électrique

    FIA World RX: Reinis Nitiss ne croyait pas à l'électrique

    Désormais concentré sur le Rallye, même l'arrivée de l'électrique en Rallycross ne semble pas avoir constitué un élément suffisamment fort Lire la suite
  • FIA World RX: Un départ sans retour pour Reinis Nitiss

    FIA World RX: Un départ sans retour pour Reinis Nitiss

    En annonçant en cette fin de mois de janvier son départ définitif du Rallycross pour se lancer à l'assaut d'une Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Norvège): Niclas Gronholm imprime le tempo à Hell

gronholm2019hell

De retour à la compétition après deux courses d'absence, Niclas Gronholm a prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa pointe de vitesse. Le finlandais de la firme GRX/Taneco a remporté ses deux premiers scratches de la saison en qualifications et pointe ce soir aux commandes du classement intermédiaire avec 16 points d'avance sur son équipier Timur Timerzyanov.

 

 

Si Niclas Gronholm a pris un avantage des plus intéressants, derrière, les débats sont on ne peut plus agités. Parti à la faute en Q1, Timmy Hansen s'est engagé dans une mauvaise dynamique et n'a pas été en mesure de répliquer en se contentant d'un sixième temps en Q2. Une Q2 que le leader du championnat a mis à profit pour contenir le retour de son plus sérieux rival au général qui n'est autre qu'Andreas Bakkerud tandis que Kevin Hansen ne récoltait qu'un 7ème temps en guise de meilleure performance ce samedi.

Une mauvaise entrée en matière que le vainqueur de l'étape d'Abu Dhabi doit en partie à la stratégie de course déployée par Timo Scheider en Q1. Pourtant dépositaire de la pole position, le double champion DTM prenait ses adversaires à revers en misant sur l'option du joker lap d'entrée de jeu et ainsi sceller l'issue de la course dès les premières secondes.

Un coup de génie qui permet à Timo Scheider de marquer de gros points ce samedi pour prendre la troisième place du classement intermédiaire devant Andreas Bakkerud et Timmy Hansen. Attendu en qualité de favori ce week-end, Anton Marklund doit, pour sa part, se contenter d'une 6ème place devant Kevin Hansen et Cyril Raymond tandis qu'Abbring, Baumanis, Szabo et Doran complètent le Top 12.

Auteur d'un probant 7ème temps en Q1, Rokas Baciuska n'a pas pu résister à une nouvelle charge de Liam Doran en Q2 et était contraint à l'abandon quelques centaines de mètres plus loin.

A noter que seuls 9 points séparent Timur Timerzyanov (2ème) d'Anton Marklund (6ème) ce samedi alors que la lutte pour le Top 12 est toujours aussi intense. Septième, Kevin Hansen n'assume que 9 points d'avance sur la 15ème place de Jani Paasonen.

Thomas Bryntesson toujours aux commandes

Auteur du meilleur temps absolu de la Q1, Thomas Bryntesson n'a pas été en mesure de résister au retour de Robin Larsson en Q2. Pris dans une lutte acharnée avec Sondre Evjen sur les premiers mètres de course, Bryntesson trouvait toutefois le moyen de s'emparer du deuxième temps pour conclure la journée aux commandes du Supercar avec respectivement 3 et 10 longueurs d'avance sur Larsson et Evjen. De son côté, JB Dubourg devait s'en tenir à une quatrième place devant Pontus Tidemand et Andréa Dubourg. Pour l'heure, le girondin accuse quatre longueurs de retard sur le Top 3 provisoire de la série Euro RX.

Gundersen mène la fronde

Dans l'obligation de réagir sous peine de voir Oliver Eriksson prendre le large au classement général du championnat, les pensionnaires du RX2 Series ont tout tenté pour venir à bout du pilote suédois. Auteur du meilleur temps en Q1, Gundersen a toutefois trop tardé à prendre son joker lap en Q2 et permettait à Oliver Eriksson de revenir au score au classement intermédiaire établi à l'issue des deux premières confrontations du jour.

Si Gundersen et Eriksson se retrouvent dans une égalité parfaite avec 95 points ce samedi, derrière, McConnell et Kallio pointent à 13 longueurs des deux co-leaders du meeting de Hell tandis que Walfridson et Hoglund devancent les pilotes permanents du RX2 que sont Trogen et Olofsson.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

titanstarifs

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld