• FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    FIA World RX: Electrique, des prochaines heures décisives ...

    C'est en cette fin de semaine que la fameuse deadline fixée par la FIA concernant la création d'un toujours très Lire la suite
  •  FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    FIA Euro RX: Derek Tohill lâche l'affaire

    Aligné le week-end dernier à Silverstone lors de la première étape du championnat Britannique de Rallycross, Derek Tohill fait partie Lire la suite
  • FIA World RX: Cyril Raymond

    FIA World RX: Cyril Raymond "confiant" pour Abu Dhabi?

    Alors que le varois a eu le temps de s'adonner à deux journées de tests au volant de la Clio Lire la suite
  •  FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    FIA World RX: Des pilotes aux profils très hétérogènes!

    Le compte-à-rebours nous séparant de la première étape du championnat du Monde FIA de Rallycross est entré dans son ultime Lire la suite
  • FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    FIA World RX (Preview): Quelle physionomie de championnat pour 2019?

    L'hiver a fait son œuvre et les rebondissements en série observés depuis août 2018 auront abouti à des chamboulements majeurs Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Lettonie): Johan Kristoffersson s'offre un nouveau record

kristofferssonportraitvictoireriga

Meilleur performer à l'issue des manches qualificatives, Johan Kristoffersson ne s'est pas privé d'achever le travail en cette fin d'après-midi en Lettonie. Auteur d'un départ parfait, le leader du championnat du Monde FIA s'est offert un huitième en neuf courses en s'imposant devant Mattias Ekstrom et Sébastien Loeb. 

Positionné sur la première ligne de la finale, Sébastien Loeb n'a rien pu faire pour se sortir du piège du virage 1. Rapidement, le pilote alsacien fut contraint de laisser filer Mattias Ekstrom et Niclas Gronholm dans le sillage d'une VW Polo esseulée après l'élimination de Petter Solberg en demi-finale. 

Si Kristoffersson ne fut jamais inquiété en tête de la course, la situation se révélera différente pour un Niclas Gronholm qui ne sera pas en mesure de contenir le retour de Sébastien Loeb. Passé par le Joker Lap d'entrée de jeu, le pilote Peugeot plaçait la première des trois 208 qualifiées pour la finale sur la troisième marche du podium tandis que Timmy et Kevin Hansen fermaient la marche. 

Éliminé en demi-finale au terme d'une virile lutte avec Liam Doran, Andreas Bakkerud devait céder la deuxième place provisoire du championnat à Mattias Ekstrom tandis que Sébastien Loeb profitait d'une conclusion similaire à mettre à l'actif de Petter Solberg pour reléguer le norvégien à la cinquième place du classement général pour une petite unité. 

En établissant un nouveau record avec huit victoires sur une seule saison en World RX, Johan Kristoffersson améliore sa propre marque en même temps qu'il dispose à présent d'une avance des plus confortables avec un avantage de 73 points sur son premier poursuivant. Autant dire que c'est désormais à COTA à la fin du mois que Johan Kristoffersson devrait se charger de coiffer son deuxième titre de champion du Monde FIA consécutif. 

FIA Euro RX Supercar: Reinis Nitiss avec panache 

Déjà titré depuis l'issue des manches qualificatives, Reinis Nitiss n'a pas tardé à faire valoir que son titre de champion d'Europe n'était pas usurpé. Dominateur, le letton s'est facilement joué d'un Cyril Raymond revenu d'une demi-finale où il sera passé tout proche de la sortie après un joker lap avalé d'entrée de jeu. Si Krisztian Szabo semblait bien parti pour s'assurer de la deuxième marche du podium, un freinage trop optimiste en début de course contribuait à le reléguer à la sixième place. Une occasion dont profitera Marklund avant de marquer le pas sur problème mécanique et d'offrir la deuxième marche du podium à Cyril Raymond. Derrière, René Munnich concluait un week-end remarquable depuis la quatrième place tandis que Sondre Evjen mettait en évidence l'extrême qualité des pilotes issus du RX2. Au général du Supercar, Anton Marklund profite de cette ultime confrontation pour chiper la deuxième marche du podium final à Cyril Raymond. 

FIA Euro RX Super1600: Baciuska éteint Baumanis

Le duel entre Rokas Baciuska et Artis Baumanis aura tourné court à Riga. Éliminé suite à  un contact survenu dès le premier virage de la course en demi-finale, Baumanis a vu ses perspectives de décrocher le titre européen en Super1600 s'éloigner de manière quasi-définitive. Intouchable, Baciuska ne fut jamais inquiété pour s'imposer avec une confortable avance sur Aydar Nuriev et Josef Susta. Au général et à une épreuve du terme de la saison 2018, le pilote lituanien dispose désormais d'une avance respective de 8 et 12 unités sur la paire Nuriev/Baumanis. 

FIA World RX (Lettonie): Johan Kristoffersson enfonce le clou 
 
Meilleur performer à l'issue des manches qualificatives, Johan Kristoffersson ne s'est pas privé d'achever le travail en cette fin d'après-midi en Lettonie. Auteur d'un départ parfait, le leader du championnat du Monde FIA s'est offert un huitième en neuf courses en s'imposant devant Mattias Ekstrom et Sébastien Loeb. 
 
Positionné sur la première ligne de la finale, Sébastien Loeb n'a rien pu faire pour se sortir du piège du virage 1. Rapidement, le pilote alsacien fut contraint de laisser filer Mattias Ekstrom et Niclas Gronholm dans le sillage d'une VW Polo esseulée après l'élimination de Petter Solberg en demi-finale. 
 
Si Kristoffersson ne fut jamais inquiété en tête de la course, la situation se révélera différente pour un Niclas Gronholm qui ne sera pas en mesure de contenir le retour de Sébastien Loeb. Passé par le Joker Lap d'entrée de jeu, le pilote Peugeot plaçait la première des trois 208 qualifiées pour la finale sur la troisième marche du podium tandis que Timmy et Kevin Hansen fermaient la marche. 
 
Éliminé en demi-finale au terme d'une virile lutte avec Liam Doran, Andreas Bakkerud devait céder la deuxième place provisoire du championnat à Mattias Ekstrom tandis que Sébastien Loeb profitait d'une conclusion similaire à mettre à l'actif de Petter Solberg pour reléguer le norvégien à la cinquième place du classement général pour une petite unité. 
 
En établissant un nouveau record avec huit victoires sur une seule saison en World RX, Johan Kristoffersson améliore sa propre marque en même temps qu'il dispose à présent d'une avance des plus confortables avec un avantage de 73 points sur son premier poursuivant. Autant dire que c'est désormais à COTA à la fin du mois que Johan Kristoffersson devrait se charger de coiffer son deuxième titre de champion du Monde FIA consécutif. 
 
 
FIA Euro RX Supercar: Reinis Nitiss avec panache 
 
Déjà titré depuis l'issue des manches qualificatives, Reinis Nitiss n'a pas tardé à faire valoir que son titre de champion d'Europe n'était pas usurpé. Dominateur, le letton s'est facilement joué d'un Cyril Raymond revenu d'une demi-finale où il sera passé tout proche de la sortie après un joker lap avalé d'entrée de jeu. Si Krisztian Szabo semblait bien parti pour s'assurer de la deuxième marche du podium, un freinage trop optimiste en début de course contribuait à le reléguer à la sixième place. Une occasion dont profitera Marklund avant de marquer le pas sur problème mécanique et d'offrir la deuxième marche du podium à Cyril Raymond. Derrière, René Munnich concluait un week-end remarquable depuis la quatrième place tandis que Sondre Evjen mettait en évidence l'extrême qualité des pilotes issus du RX2. Au général du Supercar, Anton Marklund profite de cette ultime confrontation pour chiper la deuxième marche du podium final à Cyril Raymond. 
 
 
FIA Euro RX Super1600: Baciuska éteint Baumanis
 
Le duel entre Rokas Baciuska et Artis Baumanis aura tourné court à Riga. Éliminé suite à  un contact survenu dès le premier virage de la course en demi-finale, Baumanis a vu ses perspectives de décrocher le titre européen en Super1600 s'éloigner de manière quasi-définitive. Intouchable, Baciuska ne fut jamais inquiété pour s'imposer avec une confortable avance sur Aydar Nuriev et Josef Susta. Au général et à une épreuve du terme de la saison 2018, le pilote lituanien dispose désormais d'une avance respective de 8 et 12 unités sur la paire Nuriev/Baumanis. 

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld