• FIA World RX: Pourquoi GCK mise sur les Clio 4?

    FIA World RX: Pourquoi GCK mise sur les Clio 4?

    Si l'arrivée de la GCK Academy avec Guillaume De Ridder et Cyril Raymond fut une heureuse surprise, l'idée d'aligner les Lire la suite
  • RallyX on ICE: Timmy Hansen en mode déserteur

    RallyX on ICE: Timmy Hansen en mode déserteur

      Engagé sur le front du RallyX on ICE et dans les rangs de la catégorie CrossKart, Timmy Hansen n'ira Lire la suite
  • Rallycross France: Faux-départ pour David Olivier

    Rallycross France: Faux-départ pour David Olivier

    Si le pilote de la Dacia Logan avait annoncé ses chances de réintégrer le Supercar tricolore comme extrêmement faibles cet Lire la suite
  • RallyX on ICE: Sebastian Eriksson s'impose

    RallyX on ICE: Sebastian Eriksson s'impose

    Première des trois étapes du Rallyx on ICE disputées en plein cœur de la station de ski d'Are en Suède Lire la suite
  • Rallycross France: Une succession à assumer pour Alexandre Janot

    Rallycross France: Une succession à assumer pour Alexandre Janot

    Auteur de deux sorties la saison dernière aux commandes de la Toyota Corolla sacrée à cinq reprises consécutives sur la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX: Johan Kristoffersson boucle la boucle à Cape Town

kristofferssonportraitvictorienorvege2018

Le double champion du Monde en titre s'est une nouvelle fois révélé irrésistible lors de phases finales durant lesquelles il s'est littéralement montré intouchable pour décrocher une 11ème victoire en 12 courses.

 

 

Derrière, Mattias Ekstrom est rapidement venu à bout d'un Petter Solberg dont la transmission n'aura pas résisté à une embardée dans le bac à sable pour tenter de sauvegarder sa position. Parti à la faute en raison d'une VW Polo devenue incontrôlable, Solberg emportait dans son malheur les espoirs d'un Timmy Hansen qui, impuissant, ne pouvait rien pour éviter son homologue norvégien.

De quoi faire les affaires de Mattias Ekstrom qui savait son titre de vice-champion du Monde assuré depuis l'abandon d'Andreas Bakkerud en demi-finale tandis que Sébastien Loeb bouclait son programme avec Peugeot par un ultime podium aux commandes de la Peugeot 208 tout en subtilisant la quatrième place du classement général à Petter Solberg.

En RX2, Oliver Eriksson n'aura pas réussi à agrémenter son titre par une quatrième victoire cette saison. Contraint à l'abandon, il abandonnait la plus haute marche du podium à Ben Philip Gundersen. Déjà vainqueur en Belgique en début de championnat, le champion d'Europe TouringCar 2016 conclut son premier programme sur la scène du RX2 avec une deuxième victoire au compteur devant Sondre Evjen et Vasily Gryazin. Stoppé par une avarie moteur, Guillaume De Ridder n'a quant à lui pas été en mesure d'aller au bout de son effort lors de ces phases finales et doit se contenter d'un titre de vice-champion après son Top 3 obtenu l'an dernier.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld