• FIA World RX: Bakkerud LIFE Afrique du Sud (vidéo)

    FIA World RX: Bakkerud LIFE Afrique du Sud (vidéo)

    Retrouvez le dernier épisode de la web-série dédiée à Andreas Bakkerud en vidéo ci-dessous et immergez-vous dans les coulisses de Lire la suite
  • Rallycross France: Jochen Coox vers un ultime challenge

    Rallycross France: Jochen Coox vers un ultime challenge

    Si le multiple champion de Belgique de Rallycross évolue depuis deux saisons désormais sur la scène tricolore, 2020 pourrait être Lire la suite
  •  Rallycross France: David Vincent:

    Rallycross France: David Vincent: "Pas ce que j'imaginais"

    Si le pilote de la Clio 4 a tiré un trait sur son investissement en Rallycross en convertissant un deuxième Lire la suite
  • Rallycross France: Xavier Goubill à l'heure des choix

    Rallycross France: Xavier Goubill à l'heure des choix

    Si Xavier Goubill n'a pas eu à attendre la dernière épreuve de la saison 2019 pour mettre la main sur Lire la suite
  • Trophée Andros: Olivier Panis rejoint le Sebastien Loeb Racing

    Trophée Andros: Olivier Panis rejoint le Sebastien Loeb Racing

    Après l'arrêt des activités de la structure Comtoyou Racing sur le front du Trophée Andros, Olivier Panis trouvera refuge au Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Cape Town): Niclas Gronholm les calme avant la tempête

gronholmsudaf20191

Si Timmy Hansen et Andreas Bakkerud avaient débuté le meeting de Cape Town sur un rythme élevé, Niclas Gronholm a rappelé aux pilotes encore en lice pour le titre mondial qu'il demeurait bel et bien l'homme fort de cette saison 2019.

 

 

D'un tir groupé Timmy Hansen, Andreas Bakkerud, Niclas Gronholm en Q1, l'inversion des grilles de départ en vue de la Q2 a sacrément perturbé l'ordre établi. Sur une piste passablement détrempée dont on se serait bien passé histoire de sentir monter un peu plus la tension qui accompagne cette ultime représentation de la saison 2019, Timmy Hansen et Andreas Bakkerud n'ont rien pu faire pour maintenir leur statut pas plus qu'ils n'ont su profiter de leurs positions respectives sur les couloirs 1 et 2 de la grille pour aborder le virage 1 dans une position avantageuse.

Un coup d'épée dans l'eau pour les deux hommes qui auraient, dès ce samedi soir, pu se mettre à l'abri de leurs concurrents en vue de la deuxième journée de compétition. En effet, Niclas Gronholm prouvera à lui-seul que le revêtement de Cape Town ne s'améliorait guère durant la première journée de compétition et que cette grille inversée n'était pas de nature à ralentir ses ambitions. Même parti depuis la première série, le finlandais claquait le meilleur temps absolu de la Q2 devant Timerzyanov et De Ridder pour s'emparer de la tête du classement intermédiaire avec respectivement 7 et 9 longueurs d'avance sur Timmy Hansen et son équipier Russe. De quoi climatiser légèrement les ambitions des favoris et de repousser à plus tard la tempête qui s'annonce sur Killarney.

gronholmdepartsudaf2019

Derrière, et en raison d'un modeste 11ème temps promotionné par cette artificielle inversion de grille, Andreas Bakkerud se retrouve pris au piège du ventre mou avec une modeste 6ème place à mettre à son actif. Outre Gronholm, Hansen et Timerzyanov, Bakkerud voit Timo Scheider et Kevin Hansen prendre l'avantage sur l'Audi S1. Toutefois, avec seulement 6 points séparant le dépositaire de la quatrième place d'un Guillaume De Ridder pointant à la huitième place, les jeux sont encore loin d'être faits.

Pour Liam Doran et Cyril Raymond en revanche, les probabilités pour que leur saison se termine dès le cap de la quatrième manche qualificative sont proches de 100%. Victime d'un bris de moteur à la sortie des essais libres, Doran ne s'est pas présenté au départ de la Q1 et n'a livré qu'une bien fade prestation en Q2 tandis que Cyril Raymond a été exclu de la Q2. Déjà pénalisé de 5 secondes pour avoir heurter à deux reprises un plot délimitant la trajectoire, le tricolore a écopé d'un troisième avertissement synonyme d'exclusion de la Q2. Avec 29 points chacun, Doran tout comme Raymond auraient besoin d'un retentissant exploit et de deux scratches dimanche matin pour espérer revenir dans le match pour le Top 12.

En RX2, Jesse Kallio a vécu une première journée de compétition catastrophique. Encore à la lutte avec Oliver Eriksson pour le titre, le finlandais, faute à des problèmes techniques à répétition, n'a jamais été en capacité de pouvoir défendre ses chances et pointe désormais à la 13ème place d'un classement intermédiaire dominé par Oliver Eriksson, Fraser McConnell et Ben-Philip Gundersen. De quoi mettre Jesse Kallio en grand danger. En effet, si le titre n'est désormais plus d'actualité, il pourrait surtout abandonner sa deuxième place à Gundersen voire se retrouver exclu du podium final si McConnell venait à s'assurer d'une performance au dessus des 27 points ce week-end.

Classement intermédiaire World RX 

interworldrxQ2

Classement Intermédiaire RX2 Series 

interrx2q2

 

 

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

titanstarifs

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld