• FIA World RX: Pourquoi GCK mise sur les Clio 4?

    FIA World RX: Pourquoi GCK mise sur les Clio 4?

    Si l'arrivée de la GCK Academy avec Guillaume De Ridder et Cyril Raymond fut une heureuse surprise, l'idée d'aligner les Lire la suite
  • RallyX on ICE: Timmy Hansen en mode déserteur

    RallyX on ICE: Timmy Hansen en mode déserteur

      Engagé sur le front du RallyX on ICE et dans les rangs de la catégorie CrossKart, Timmy Hansen n'ira Lire la suite
  • Rallycross France: Faux-départ pour David Olivier

    Rallycross France: Faux-départ pour David Olivier

    Si le pilote de la Dacia Logan avait annoncé ses chances de réintégrer le Supercar tricolore comme extrêmement faibles cet Lire la suite
  • RallyX on ICE: Sebastian Eriksson s'impose

    RallyX on ICE: Sebastian Eriksson s'impose

    Première des trois étapes du Rallyx on ICE disputées en plein cœur de la station de ski d'Are en Suède Lire la suite
  • Rallycross France: Une succession à assumer pour Alexandre Janot

    Rallycross France: Une succession à assumer pour Alexandre Janot

    Auteur de deux sorties la saison dernière aux commandes de la Toyota Corolla sacrée à cinq reprises consécutives sur la Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Cape Town): Kristoffersson met Loeb sous pression

kristoffersson2018sa

Auteur d'une deuxième victoire consécutive en Q3, Johan Kristoffersson est revenu sur les talons de Sébastien Loeb. Si le tricolore conserve les commandes du classement intermédiaire, son avantage sur le double champion du monde sortant est passé de 10 à 5 unités avant le coup d'envoi de la Q4.

 

 

Deuxième de la Q3 à plus d'une seconde de l'extra-terrestre Johan Kristoffersson, Loeb est parvenu à devancer sans mal Timmy Hansen et Petter Solberg tandis que Mattias Ekstrom complétait le Top 6 en compagnie d'Andreas Bakkerud. A nouveau, Timur Timerzyanov prouve qu'il dispose de la vitesse pour se hisser en qualité de candidat à l'ultime Top 6 en prenant la 8ème place dans le sillage de Kevin Hansen.

Si Loeb se maintient en tête du classement intermédiaire sur une courte marge, la Q4 s’avérera décisive pour la suite du meeting puisque Kristoffersson, deuxième, reste menacé par une paire Hansen/Solberg sur laquelle il n'assume qu'un avantage respectif de 1 et 3 unités. Derrière, Ekstrom et Bakkerud se retrouvent dans une égalité parfaite avec 119 points chacun. Septième, Kevin Hansen est le dernier pilote du plateau à s'être virtuellement assuré du précieux sésame pour les phases finales. Avec 110 unités au compteur, même une dernière place en Q4 lui assurerait de franchir la fatidique barre des 130 points généralement nécessaires pour valider définitivement son ticket tandis qu'Anton Marklund est lui aussi tout proche de décrocher un troisième Top 12 en autant d'épreuves disputées sous les couleurs de GCK.

En revanche, ils sont encore pas moins de 7 dans le sillage de Marklund à pouvoir revendiquer une place pour les phases finales. Si Timerzyanov et Baumanis se retrouvent dans une égalité parfaite avant le coup d'envoi de la Q4, Eriksson, Scheider, Chicherit, Gronholm et Larsson suivent le rythme en assumant un retard respectif de 1, 2, 3 et 4 points. Autant dire que la Q4 promet de se révéler des plus explosives.

En RX2, Oliver Eriksson s'est en revanche rapproché du titre en empochant son deuxième scratch du week-end. Leader du classement intermédiaire devant De Ridder et Gundersen, Eriksson sera couronné s'il parvient à se maintenir parmi le Top 2 à l'issue du classement intermédiaire. De leur côté, les efficaces Krogstad et Martell complètent le Top 5 tandis que Nitiss chute à la 13ème place suite à une crevaison survenue en Q3.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld