• DiRT 2.0: Un Dall'olmo peut en cacher un autre

    DiRT 2.0: Un Dall'olmo peut en cacher un autre

    Titré sacré champion du Monde de Rallycross sur la plateforme DiRT 2.0 l'an dernier, Killian Dall'olmo a abandonné ce samedi Lire la suite
  • FIL INFO // ES8: Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus

    FIL INFO // ES8: Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus

    Samedi 27 février  Arctic Rally Finland // Kristoffersson et Ekstrom ne se lâchent plus Pour la deuxième fois consécutive, Johan Kristoffersson Lire la suite
  • Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    Andrea Adamo et Mads Ostberg bluffés par Oliver Solberg

    En dépit d’une huitième place au classement général ce vendredi soir, Oliver Solberg s’est néanmoins chargé d’illuminer cette première journée Lire la suite
  • Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Rallycross France: Bryan Dufas ne s'affole pas

    Absent des listes du championnat de France Junior l’an dernier, Bryan Dufas effectuera néanmoins ses débuts officiels aux commandes de Lire la suite
  • RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    RallyX Nordic: L'incroyable parcours d'Eirik Berget

    Confirmé pour un programme complet dans les rangs du RallyX Nordic en vue de cette saison 2021, Eirik Hesla Berget Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

aboclicbanniere

FIA World RX (Canada): Sébastien Loeb montre la voie!

loebportrait2018barcelone

 

Si les écarts demeurent extrêmement faibles entre les trois constructeurs, c'est néanmoins à Sébastien Loeb que sera revenu l'honneur de s'adjuger le gain des deux premières manches qualificatives à Trois-Rivières. 

Le tricolore n'aura pas fait dans le détail ce samedi en jetant son dévolu sur la première journée de compétition. Si le tricolore a su s'appuyer sur deux excellents départs pour mater une concurrence rapidement dans l'obligation de se ranger dans ses échappements, son tempo fut suffisant pour contrecarrer les plans de Mattias Ekstrom et Petter Solberg qui concluent ces deux premières manches du week-end parmi le Top 3 provisoire du Supercar.

Plus loin, Timmy Hansen n'a jamais eu la main sur ses deux sorties et fut à chaque fois contraint de négocier dans le trafic. Le suédois termine la journée dans une égalité parfaite avec son cadet et Kevin tandis que les deux hommes ne comptent que sept longueurs de retard sur la troisième place provisoire du podium. Néanmoins, d'autres commencent à pointer le bout de leur nez à l'image d'un Niclas Gronholm positionné au sixième rang et qui n'assume qu'une seule longueur de retard sur la duo de pilotes Peugeot.

De son côté, Andreas Bakkerud ne fut pas franchement à son avantage en Q1. Clairement missionné pour faire déjouer Kristoffersson et l'empêcher de signer le fameux scratch que tout le monde craignait. Ce soir, Johan Kristoffersson se voit contraint de composer avec une neuvième place qui ne lui aura jamais permis de mettre en évidence sa pointe de vitesse. Avec 14 longueurs de retard sur le Top 3, le leader du championnat du Monde devra s'assurer d'une seconde journée parfaite s'il souhaite éviter de voir le spectre de sa plus mauvaise sortie de la saison se matérialiser en terres canadiennes.

Parti au contact avec Grégoire Demoustier en Q1, Guerlain Chicherit a tout perdu d'entrée de jeu mais profite des ennuis de Larsson - pénalisé de 5 secondes en Q1 - et de Timerzyanov - parti à la faute dans le joker lap en Q2 - pour n'assumer qu'un retard d'une longueur sur la douzième et dernière place qualificative pour les phases finales. De son côté, après une entame difficile lors des essais libres, Jérôme Grosset-Janin semblait avoir trouvé le bon tempo en fin de Q1. Leader provisoire de la Q2, il partait néanmoins à la faute dans le dernier virage du circuit et endommageait passablement sa monture. Pas de quoi empêcher le haut-savoyard de rêver à une qualification pour le Top 12 ce dimanche.

Sur la scène du RX2, le duel entre Oliver Eriksson et Guillaume De Ridder se poursuit. Si les deux hommes se sont partagés le gain des deux premières manches qualificatives, Eriksson a pu s'appuyer sur une plus grande régularité pour faire déjouer son homologue belge qui accuse cinq points de retard ce samedi. Derrière, Gundersen et Martell se partagent la troisième place tandis que Krogstad, ralenti en Q1 par un bris de suspension, devance un Sondre Evjen relégué au sixième rang.