• Americas Rallycross: Pas d'affolement sur la scène US ...

    Americas Rallycross: Pas d'affolement sur la scène US ...

    Dans la foulée du retrait du promoteur de la série ARX mettant un terme au championnat nord-américain de Rallycross, les Lire la suite
  • Americas Rallycross: Quelles options pour Subaru?

    Americas Rallycross: Quelles options pour Subaru?

    Alors que Subaru Motorsport USA constitue désormais la seule entité soutenue officiellement par un constructeur sur la scène du Rallycross Lire la suite
  • Americas Rallycross: Nouveau coup dur pour IMG

    Americas Rallycross: Nouveau coup dur pour IMG

    En annonçant vendredi soir le terme de la série Americas Rallycross sur le sol nord-américain, le promoteur du championnat du Lire la suite
  • Launch Control, dans les coulisses de Subaru Motorsport USA

    Launch Control, dans les coulisses de Subaru Motorsport USA

    Diffusée sur Amazon Prime Video et Youtube, la web-série mettant en scène les aventures de la structure Subaru Motorsport USA Lire la suite
  • IMG met un terme à la série Americas Rallycross

    IMG met un terme à la série Americas Rallycross

    IMG a communiqué ce vendredi quant à sa volonté de mettre un terme à son investissement outre-atlantique. Créée en 2018 Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nos partenaires

FIA World RX (Canada): Sébastien Loeb montre la voie!

loebportrait2018barcelone

 

Si les écarts demeurent extrêmement faibles entre les trois constructeurs, c'est néanmoins à Sébastien Loeb que sera revenu l'honneur de s'adjuger le gain des deux premières manches qualificatives à Trois-Rivières. 

Le tricolore n'aura pas fait dans le détail ce samedi en jetant son dévolu sur la première journée de compétition. Si le tricolore a su s'appuyer sur deux excellents départs pour mater une concurrence rapidement dans l'obligation de se ranger dans ses échappements, son tempo fut suffisant pour contrecarrer les plans de Mattias Ekstrom et Petter Solberg qui concluent ces deux premières manches du week-end parmi le Top 3 provisoire du Supercar.

Plus loin, Timmy Hansen n'a jamais eu la main sur ses deux sorties et fut à chaque fois contraint de négocier dans le trafic. Le suédois termine la journée dans une égalité parfaite avec son cadet et Kevin tandis que les deux hommes ne comptent que sept longueurs de retard sur la troisième place provisoire du podium. Néanmoins, d'autres commencent à pointer le bout de leur nez à l'image d'un Niclas Gronholm positionné au sixième rang et qui n'assume qu'une seule longueur de retard sur la duo de pilotes Peugeot.

De son côté, Andreas Bakkerud ne fut pas franchement à son avantage en Q1. Clairement missionné pour faire déjouer Kristoffersson et l'empêcher de signer le fameux scratch que tout le monde craignait. Ce soir, Johan Kristoffersson se voit contraint de composer avec une neuvième place qui ne lui aura jamais permis de mettre en évidence sa pointe de vitesse. Avec 14 longueurs de retard sur le Top 3, le leader du championnat du Monde devra s'assurer d'une seconde journée parfaite s'il souhaite éviter de voir le spectre de sa plus mauvaise sortie de la saison se matérialiser en terres canadiennes.

Parti au contact avec Grégoire Demoustier en Q1, Guerlain Chicherit a tout perdu d'entrée de jeu mais profite des ennuis de Larsson - pénalisé de 5 secondes en Q1 - et de Timerzyanov - parti à la faute dans le joker lap en Q2 - pour n'assumer qu'un retard d'une longueur sur la douzième et dernière place qualificative pour les phases finales. De son côté, après une entame difficile lors des essais libres, Jérôme Grosset-Janin semblait avoir trouvé le bon tempo en fin de Q1. Leader provisoire de la Q2, il partait néanmoins à la faute dans le dernier virage du circuit et endommageait passablement sa monture. Pas de quoi empêcher le haut-savoyard de rêver à une qualification pour le Top 12 ce dimanche.

Sur la scène du RX2, le duel entre Oliver Eriksson et Guillaume De Ridder se poursuit. Si les deux hommes se sont partagés le gain des deux premières manches qualificatives, Eriksson a pu s'appuyer sur une plus grande régularité pour faire déjouer son homologue belge qui accuse cinq points de retard ce samedi. Derrière, Gundersen et Martell se partagent la troisième place tandis que Krogstad, ralenti en Q1 par un bris de suspension, devance un Sondre Evjen relégué au sixième rang.

Abonnez-vous

abonban1

Pour nous contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos Partenaires

titanstarifs

appli

dprace

gfors

syxtronics

fgracing

axellogo

alexandrelogolb250ld

 

  lefriantpublogo250ld

picsmotorsport250ld

 boutiqueld2

Nos Partenaires Médias

 
 huld

rxczld