• Trois pour un titre, le comparatif entre Bossard, Peu et Pailler avant Kerlabo

    Trois pour un titre, le comparatif entre Bossard, Peu et Pailler avant Kerlabo

    Alors que la lutte fait rage entre Bossard, Pailler et Peu pour la première place du classement général, l'étape de Lire la suite
  • Rallycross France: Stéphane Champain anticipe déjà 2025

    Rallycross France: Stéphane Champain anticipe déjà 2025

    Attendu à Pont-de-Ruan au début du mois de juillet, Stéphane Champain n'avait pas eu d'autre choix que celui de déclarer Lire la suite
  • Rallycross France : Olivier Bossard :

    Rallycross France : Olivier Bossard : "L'esprit de compétition, c'est dans notre ADN"

    Alors qu'Olivier Bossard refermera ce week-end à Kerlabo une parenthèse longue de 15 ans passée à l'écart de la discipline Lire la suite
  • FIA World RX: Futur papa, Ole-Christian Veiby se focalise sur Nyirád

    FIA World RX: Futur papa, Ole-Christian Veiby se focalise sur Nyirád

    Alors que l'arrivée d'un heureux événement se prépare du côté d'Ole-Christian Veiby, puisque la naissance de son premier enfant est Lire la suite
  • FIA Euro RX2e : Nils Andersson reste sur la défensive avant la Hongrie

    FIA Euro RX2e : Nils Andersson reste sur la défensive avant la Hongrie

    Dominateur en Suède à l'occasion de la première confrontation de la saison 2024, Nils Andersson se montre méfiant à l'heure Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Abonnez-vous

abocliccarrepetit

applicationios

 applicationandroid

aboclicbanniere

 

FIA Euro RX: Maximilien Eveno à l'assaut de l'Europe

evenokerlabo2017lv

Auteur d'un premier podium en carrière dans les rangs de la série Euro RX en septembre dernier lors du rendez-vous de Lohéac, Maximilien Eveno a choisi de se lancer à l'assaut d'un programme complet en championnat d'Europe de Rallycross.

 

 

Le pilote de l'Ecurie Bretagne s'alignera sur les six épreuves inscrites au calendrier de la catégorie Super1600 et délaissera donc son investissement sur le championnat de France de la spécialité.

"C'est une opportunité extraordinaire et un rêve qui se réalise pour notre équipe! indique Maximilien, qui travaillait depuis plusieurs semaines déjà sur ce projet d'ampleur.

"C'est une réelle fierté même si nous avons encore du mal à réaliser ce qui nous attend au cours des prochains mois"

De retour au volant de la Citroen C2 Super1600 avec laquelle il s'était emparé de la deuxième marche du podium dans le sillage du double champion d'Europe Krisztian Szabo à Lohéac, le pilote du Morbihan débutera son programme 2018 les 14 et 15 avril prochain dans l'enceinte du circuit de Catalunya de Barcelone.

"Commencer ce périple par une ville aussi agréable que Barcelone et sur un circuit qui figure parmi les plus prestigieux dans le monde des sports mécaniques est tout simplement magique. Se retrouver sur la même ligne de départ que les stars du championnat du Monde constituera un événement grandiose. On a déjà hâte d'y être" poursuit Maximilien.

 

Pour l'ancien lauréat de la Logan Cup et vice-champion de France Super1600, ce projet dans les rangs de la série Euro RX s'est rapidement imposé comme une évidence.

"Après toutes ces années où nous étions concentrés sur le seul championnat de France, on ne pouvait pas nier une certaine lassitude. Il fallait qu'on puisse rebondir sur de nouveaux challenges et en tant que compétiteurs, on ne pouvait pas rêver meilleur projet qu'un programme où nous serons amenés à nous confronter aux pilotes les plus véloces du vieux-continent"

Sur le plan sportif, et en dépit d'une performance de premier choix signée en Bretagne à la sortie de l'été, Maximilien entrevoit cette saison 2018 sous l'angle d'un réel apprentissage.

"Dans un contexte aussi concurrentiel que la série Euro RX, c'est vraiment difficile que de se fixer des objectifs. Et puis, n'oublions pas qu'en dehors de Lohéac, nous allons découvrir de nouveaux circuits et que nous devrons en intégrer les spécificités au plus vite. Si des pistes comme Barcelone, Riga et Lohéac peuvent convenir à notre C2, on a encore bien du mal à imaginer notre potentiel sur des tracés tels que ceux de Montalegre, Hell ou Buxtehude. Avoir la chance de participer à quelques finales et terminer la saison au sein du Top 10 constitueraient déjà autant d'éléments de satisfaction pour un premier programme à ce niveau de la compétition. On est parfaitement conscient des difficultés qui nous attendent mais c'est ce dont nous avions besoin"